10 façons d’améliorer la qualité de l’air de votre logement

Quotidiennement, vous entendez probablement parler des relevés concernant la qualité de l’air extérieur. Pourtant, la qualité de l’air intérieur est tout aussi importante pour votre santé. De ce fait, nous mettons à votre disposition 10 conseils à appliquer immédiatement.

Homme Devant Un Ventilateur Aime L'air De Sa Maison
© istock

1. Pensez à l’aération régulière de votre habitat

Un geste très simple à faire quotidiennement. Vous ouvrez vos fenêtres pour expulser l’air vicié. De préférence, le matin au réveil et le soir lorsque vous rentrez du travail pendant une trentaine de minutes.

Important :
Une attitude à adopter et à conserver, même pendant la période hivernale.

2. N’oubliez pas d’entretenir correctement vos appareils de ventilation

Leur fonction première repose sur l’évacuation de l’air vicié en favorisant la pénétration de l’air frais à l’intérieur de votre habitat. Pour y parvenir, l’entretien de votre système de ventilation reste nécessaire.

De votre côté, vous nettoyez les grilles d’aération en utilisant un chiffon légèrement humide. Une fois par an, mettez-vous en relation avec une entreprise spécialisée pour le remplacement des filtres.

3. Quelques précautions supplémentaires en cuisine

Quand vous cuisinez, utilisez votre hotte aspirante et n’oubliez pas d’aérer votre pièce lorsque vous le pouvez. En effet, les fumées et les vapeurs sont des éléments nuisibles à la qualité de l’air.

4. Une surveillance accrue sur les moisissures

Chaque trimestre, contrôlez l’état général de vos murs et des plafonds. Si vous observez l’apparition de moisissures, c’est un signe inquiétant qu’il faut bien évidemment prendre en considération. Sa présence s’explique habituellement par un taux d’humidité trop important.

Il faut traiter le souci dans les plus brefs délais, car la moisissure risque de provoquer des problèmes de santé comme des rhumatismes, des allergies, de l’asthme ou encore de l’arthrose. L’aération reste votre meilleure arme.

Conseil :
Limitez également le séchage du linge en intérieur.

5. Regardez plus attentivement les produits ménagers

Produits Ménagers
© istock

Vous appliquez régulièrement des produits ménagers pour vous débarrasser de la saleté. Un geste bénéfique, sauf si vous n’employez pas les bons produits. Certains d’entre eux sont riches en composés organiques volatils. Des substances cancérigènes au même titre que les hydrocarbures et les solvants.

Pour éviter cette fâcheuse situation, lisez attentivement les informations fournies sur l’étiquette du produit. De préférence, portez votre dévolu sur des produits ménagers avec un écolabel.

6. Modifiez vos comportements à risque

Sans vous en rendre compte, votre comportement risque de nuire à la qualité de l’air intérieur de votre habitat. C’est le cas quand vous utilisez fréquemment des bougies, de l’encens ou lorsque vous fumez dans votre maison. La combustion demeure source de benzène ainsi que de multiples substances nocives pour votre santé.

Même constat pour les désodorisants, les parfums de synthèse et les huiles essentielles. Les substances sont riches en composés organiques volatils. Lorsque vous faites usage de ces produits, accentuez la ventilation en ouvrant vos fenêtres.

7. Privilégiez des équipements avec l’étiquette A+ et du mobilier responsable

Vous découvrirez peut-être avec surprise que le mobilier de votre habitat produit des composés organiques volatils. Une situation préjudiciable, sauf si vous décidez d’investir dans du mobilier avec un label spécifique et l’étiquette A+.

C’est un gage de qualité et nous vous conseillons d’appliquer la même minutie sur les matériaux que vous employez au cours d’une rénovation. Par exemple sur le revêtement de sol et sur la peinture.

8. Limitez l’utilisation des insecticides

Les pesticides et les insecticides sont des produits avec une composition chimique très riche. Une consommation abusive entraîne un véritable risque pour votre santé.

Important :
Il ne s’agit pas de les proscrire, mais de les utiliser avec parcimonie et de ventiler correctement votre habitat après chaque usage.

9. Le nettoyage des appareils à combustion

L’entretien annuel de votre poêle à bois ou à granulés est une autre condition indispensable pour obtenir un air intérieur de qualité. La maintenance est prise en charge par un professionnel qualifié. Entre-temps, aspirez minutieusement les cendres et n’oubliez pas de dépoussiérer votre appareil de chauffage.

10. Ne laissez pas les acariens s’installer sur les sols et les textiles

Les acariens et les bactéries ont une influence néfaste sur la qualité de l’air intérieur. Pour limiter leur présence, vous aspirez quotidiennement le sol et vous nettoyez régulièrement votre matelas, le canapé et les rideaux.

Vivre Mieux

1332

Aucun commentaire à «10 façons d’améliorer la qualité de l’air de votre logement»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires