Le balatum : tout ce qu’il faut savoir

Si vous souhaitez rénover votre sol, vous disposez de nombreux revêtement, dont le balatum. Celui-ci existe depuis de nombreuses décennies, mais il est moins utilisé et souvent remplacé par le linoléum. C’est un revêtement accessible et qui présente de nombreuses qualités. Si vous désirez en savoir plus, nous vous aidons à faire le plein d’informations.

mise en place d'un rouleau de Balatum
© istock

Qu’est-ce que le balatum ?

C’est au cours des années 20 que débute l’histoire du balatum. Ce sont alors les papeteries de Genval qui déposent cette marque après leur découverte d’un sol au prix très bas et aux avantages évidents. Comme souvent le nom de la marque devient alors le nom du produit en question.

C’est surtout après la Seconde Guerre mondiale qu’il devient très populaire, durant la période de reconstruction. Il a commencé par être utilisé dans les magasins avant d’intégrer ensuite les habitats. C’est surtout le prix qui était l’argument principal.

Le balatum est un matériau rigide qui est principalement constitué de produits synthétiques comme le papier enduit de bitume ou d’asphalte. Il est souvent comparé au linoléum, malgré une qualité souvent moins bonne. Il n’est pas écoresponsable.

Il est commercialisé sous forme de grands rouleaux et vendu au mètre à un coût qui reste très abordable.

À noter :
Il est préférable de poser le balatum dans les pièces peu passantes en raison de sa couche centrale qui est assez peu résistante. Vous pouvez par exemple le mettre dans des pièces peu utilisées.

Il s’entretient relativement facilement, avec le plus souvent simplement une eau savonneuse. Il reste assez fragile et fait des marques très facilement. C’est ainsi que vous pouvez remarquer des traces de pieds de meubles par exemple.

Disponible dans un choix assez peu important de couleurs, il reste cependant une belle alternative aux revêtements plus classiques habituels.

Quelles différentes entre le balatum et le lino ?

Même si le balatum et le linoléum se ressemblent visuellement, ils présentent cependant des différences assez importantes, ce qui fait qu’ils sont simples à différencier. Ils sont nés tous les deux lors du début du XXe siècle.

La différence majeure tient à la composition de ces deux revêtements :

  • Le linoléum est un revêtement qui se compose d’une toile de polyester qui est enduite de résine, d’huile de lin et de liège en poudre.
  • Le balatum se compose de carton qui est ensuite enduit par du bitume, et la couche centrale est moins résistante que celle du linoléum. Le balatum semble évidemment moins qualitatif que le linoléum.
  • Le balatum est un matériau rapide à poser et peu coûteux. Le linoléum est le fruit de longues recherches qui ont été réalisées au cours du XIXe siècle de manière à obtenir un revêtement résistant, confortable et hygiénique.
  • Le linoléum est composé de matières naturelles telles que la toile de jute imperméabilisée avec de l’huile de lin, de la poudre de liège ou de bois. Ce qui n’est pas le cas du balatum.
  • Le prix est également un élément qui change totalement d’un revêtement à l’autre, le balatum est en effet moins cher, mais revers de la médaille, il est également plus fin et plus fragile que le linoléum.

Les avantages

  • Le balatum est un revêtement qui présente une surface satinée sur laquelle est imprimée une impression décorative.
  • Le prix du balatum est un atout certain, puisque celui-ci démarre à 5 euros le m² quand il est présenté en rouleaux.
  • Comme c’est un revêtement très facile à poser, vous pouvez parfaitement le faire vous-même.
  • Il s’entretient très facilement en le lavant simplement à grande eau quand cela s’avère nécessaire.

Les inconvénients

  • Dès l’apparition de la moindre taches, vous devez frotter et vous risquez d’abimer la couche de finition de ce revêtement.
  • Ce revêtement de sol marque très facilement ce qui peut être très désagréable. C’est le cas notamment des traces laissées par les meubles.
  • C’est un revêtement qui n’est pas du tout adapté aux normes environnementales en vigueur aujourd’hui, il est en fait peu écologique et il contient des produits chimiques et non naturels comme le linoléum. Il dégage en effet des composés volatils qui peuvent être nocifs pour la santé des occupants et pour l’environnement.
  • Il ne peut pas être posé sur un plancher chauffant et il peut se déformer à force d’être exposé aux rayons UV si ces derniers sont trop nombreux et forts.
  • La fragilité de ce matériau limite son utilisation. Il est préférable de l’éviter dans les pièces qui sont soumises à un trafic plus ou moins important. Vous seriez en effet obligé de le changer souvent.
  • Il présente une quantité de coloris assez peu importante ce qui ne facilite pas votre choix si vous souhaitez décorer une pièce. Le balatum de ce fait est de plus en plus rarement utilisé et peut être remplacé par du linoléum ou d’autres matériaux plus faciles à entretenir.

Le prix du balatum

Le prix du balatum varie selon les éléments et les caractéristiques comme : le fabricant, le format, les couleurs et les motifs et l’épaisseur.

Le prix moyen de ce type de revêtement est généralement compris entre 5 et 20 euros si vous le posez vous-même. Il est généralement environ deux fois moins cher que son cousin le linoléum. Ce prix s’explique en partie par la plus faible qualité de celle du linoléum. Malgré cet inconvénient, il permet d’habiller les endroits un peu oubliés comme le grenier, l’intérieur des placards, etc. de manière propre et esthétique.

Remarque :
Dans les grandes surfaces de bricolage, vous en trouvez facilement à des prix démarrant autour de 5 euros, d’autant plus qu’il commence à faire à nouveau l’objet d’une demande assez forte.

Comment l’entretenir ?

À l’instar du linoléum, le balatum résiste parfaitement aux produits cirant comme à l’eau de javel. Pour entretenir ce sol, vous pouvez utiliser un produit classique et vous pouvez également le laver à grande eau quand c’est nécessaire. Si jamais votre sol est taché par des semelles de chaussures ou par du feutre, vous êtes alors obligé de frotter pour les enlever, vous pouvez alors enlever la couche de finition de ce revêtement. C’est pourquoi il est préférable de l’éviter dans les lieux de passage assez intense.

Vivre Mieux

1283

Aucun commentaire à «Le balatum : tout ce qu’il faut savoir»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires