Comment réaliser une bouture d’œillets ?

L’œillet est une plante vivace issue de la famille des Caryophyllacées. Cette fleur aux couleurs attrayantes et délicatement frangées se bouture très facilement en quelques étapes seulement.

Illets
© istock

1. Préparation de la bouture de l’œillet

Choisissez une plante mère saine et vigoureuse à partir de laquelle vous allez prélever vos boutures. Assurez-vous que la plante soit complètement exempte de maladies, de parasites ou de champignons. Préparez également un pot de culture rempli d’un mélange de terreau et de sable afin de créer un substrat bien drainé.

Lors de la coupe, veillez à faire une coupe propre et précise pour favoriser la cicatrisation. Aussi, pensez à prélever vos boutures tôt le matin, lorsque la plante est bien hydratée. Cela permettra aux tiges d’avoir une meilleure capacité de survie et d’enracinement.

Une fois que vous avez prélevé les boutures, placez-les dans un récipient d’eau propre pour éviter qu’elles se dessèchent.

2. Prélèvement des tiges de boutures

Pour que la bouture de votre œillet soit une réussite, sélectionnez des tiges latérales non florifères, de préférence de 7 à 10 centimètres de longueur. Coupez les boutures juste en dessous d’un nœud, puis retirez les feuilles inférieures pour ne laisser que quelques paires de feuilles supérieures.

Chaque bouture prélevée doit être immédiatement placée dans un récipient rempli d’eau pour éviter qu’elle ne se dessèche. Cela permettra également d’éliminer l’excès de sève et vous assurera un meilleur enracinement.

Bon à savoir :
Si vous prévoyez de bouturer plusieurs tiges, il peut être utile d’étiqueter les boutures pour garder une trace des différentes variétés et de leurs caractéristiques. Cela vous aidera aussi à les identifier plus tard.
Femme Prépare Bouture œillets
© istock

3. Tremper les boutures dans une hormone de bouturage

L’objectif de cette étape consiste à favoriser le développement des racines de vos futurs œillets. Trempez les tiges dans une hormone de bouturage, puis plantez-les dans le substrat préparé.

Vous pouvez planter plusieurs boutures dans le même pot, en les espaçant légèrement pour permettre une bonne circulation de l’air. Arrosez légèrement pour humidifier le substrat.

4. Enracinement et repiquage de la bouture

Une fois que vous avez préparé les boutures d’œillet avec soin, il est temps de passer à l’étape cruciale de l’enracinement.

La clé de l’enracinement réussi consiste à maintenir le substrat légèrement humide. Arrosez les boutures régulièrement, mais veillez à ne pas les noyer dans l’excès d’eau.

Attention :
Un substrat trop humide peut entraîner la pourriture des boutures et compromettre leur développement. Pour cela, prenez le temps de vérifier quotidiennement l’humidité du sol en insérant votre doigt dans le substrat. S’il est sec sur environ 2 centimètres de profondeur, il est temps d’arroser légèrement.

Aussi, soyez très patient, car les boutures d’œillet prendront généralement quelques semaines pour développer des racines solides. Pendant cette période, surveillez attentivement leur croissance et assurez-vous de maintenir les conditions optimales.

Une fois que les racines sont bien formées et que les boutures ont établi une bonne croissance, vous pouvez envisager le repiquage. Vous avez deux options :

  1. Les transplanter dans des pots individuels plus grands ;
  2. Les introduire directement dans le jardin.

Si vous choisissez des pots individuels, assurez-vous qu’ils offrent un bon drainage et utilisez un mélange de terreau de qualité pour les remplir.

Délicatement, retirez les boutures en veillant à ne pas endommager les racines nouvellement formées. Placez chaque bouture dans son propre pot, en veillant à ce que le niveau du sol soit aligné sur celui de la bouture. Tassez légèrement le sol autour de la base pour assurer une bonne stabilité.

Si vous préférez les transplanter dans le jardin, choisissez un emplacement approprié avec un ensoleillement adéquat et un sol bien drainé.

Préparez le sol en le désherbant et en amendant avec du compost si nécessaire. Creusez un trou légèrement plus grand que la taille de la motte de racines de la bouture, placez-la délicatement dans le trou et comblez avec le sol tout en tassant doucement pour éliminer les poches d’air.

Vivre Mieux

1258

Aucun commentaire à «Comment réaliser une bouture d’œillets ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires