Ciment prompt : tout ce qu’il faut savoir

Le ciment prompt, autrefois réservé aux professionnels, a fini par s’étendre aux bricoleurs amateurs. Ce ciment convient à différentes utilisations, car il présente bien des avantages. Avant de l’utiliser, il faut bien cerner la nature de ce produit et savoir à quelle utilisation il convient.

ciment avec truelle
© istock

Le ciment prompt : qu’est-ce que c’est ?

Ce type de ciment est un ciment à prise rapide, imperméable et très polyvalent. Il développe une adhérence parfaite sur une gamme de matériaux de construction très large. L’adhérence sur une surface humide est bien supérieure à celle que vous pouvez obtenir sur une surface sèche.

Ses qualités sont parfaitement adaptées aux travaux de maçonnerie, c’est le cas notamment de l’imperméabilité, de la résistance à la corrosion et de la prise rapide. Un autre atout tient au fait de pouvoir réaliser les travaux, même dans les conditions les moins adaptées comme l’humidité, le froid ou l’immersion.

Ce liant hydraulique naturel est fabriqué selon le même procédé que le ciment classique, mais il est cuit à une température inférieure à celle du ciment artificiel, entre 600 et 1200°.

Il est plus respectueux de l’environnement du fait de ces températures basses. Il est compatible avec de la fibre de chanvre et de la chaux pour la fabrication de mortier et de béton de chanvre. Il peut également participer à l’isolation des planchers, des murs et des toitures en s’ajoutant aux blocs de fibre de chanvre.

Son atout tient aussi à sa prise rapide, le temps de prise est contrôlé en fonction de la composition et du dosage de la fabrication de votre béton et selon la quantité d’eau qui a été ajoutée au moment du mélange.

Ces mêmes propriétés permettent un retrait rapide du coffrage, une fois qu’il est coulé en place. Les temps de prise rapides sont idéaux dans le cadre des réparations d’urgence. Les fondations et les planchers peuvent être utilisables peu après le coulage.

Ses avantages

  • Gain de temps et d’énergie grâce à la prise rapide et au durcissement.
  • Sa température de cuisson est bien inférieure à celle du ciment artificiel, de ce fait, il consomme moins d’énergie que le ciment dans sa version plus classique. Il dégage moins de gaz à effet de serre.
  • Il est moins polluant que le ciment classique.
Attention :
Il est moins polluant mais n’est pas pour autant respectueux de l’environnement ni écologique.

En revanche, il est plus cher à l’achat que le ciment classique. Le rapport au kilo est largement différencié.

Combien ça coûte ?

Si vous avez envie d’essayer le ciment prompt pour vos travaux, sachez que ce liant hydraulique naturel est plus cher que le ciment ordinaire. Le prix est cependant justifié, il permet en effet de travailler plus efficacement et plus rapidement.

Le ciment prompt vaut entre 15 et 21 euros les 25 kilos et entre 5 et 10 euros les 5 kilos, contre 16 euros pour un sac de ciment classique de 25 kilos. Si vous avez décidé de confier vos travaux à des artisans, il faut juste ajouter le prix de la main-d’œuvre.

Les utilisations possibles

Le ciment prompt, dans sa première utilisation, a permis de fabriquer des moulures en pierre factice dans l’architecture. Il permet de nos jours de créer des moulages d’art et de restaurer des façades. Dans  ce cadre, il est tout de même mélangé à de la chaux.

Le ciment prompt peut aussi être utilisé dans le cadre de certains travaux de maçonnerie rapide comme le scellement. Concernant le dosage, on obtient un mortier de haute résistance à utiliser dans les petits travaux de maçonnerie en mélangeant 60 % de ciment et 40 % d’eau.

Il offre alors un haut pouvoir imperméabilisant, ce qui fait qu’il est parfait dans les travaux concernant l’assainissement par exemple. Grâce à son durcissement rapide, il est plus facile de remettre les installations en place.

C’est un produit qui est pratique dans le cadre de l’écoconstruction. Ses qualités d’imperméabilisation sont un plus pour la composition du béton de chanvre. De plus, comme ce ciment se fabrique à basse température, les économies d’énergie réalisées sont bien réelles. Vous mélangez les granulats de chanvre avec de l’eau, le ciment prompt et le tempo.

Le ciment prompt est souvent utilisé sur de gros chantiers, mais également pour des travaux de moindre envergure :

  • Scellement de taille importante ;
  • Pose de fenêtres ;
  • Enduits ;
  • Rebouchage de fissures ;
  • Scellement de petite taille ;
  • Moulures de fausse pierre ou d’éléments décoratifs ;
  • Travaux d’assainissement comme l’installation de la fosse toutes eaux ;
  • Jointoiement de tuyaux ;
  • Maçonnerie en pierre ;
  • Maçonnerie monumentale ;
  • Cuvelage ;
  • Coulage ;
  • Revêtement de galeries ;
  • Réparation de dalle de béton ;
  • Maçonnerie en pierre ;
  • Travaux portuaires ;
  • Ingénierie sous-marine ;
  • Réparation d’escalier extérieur ;
  • Aménagement de jardins paysagers ;
  • Construction de bassin
  • Réparations de voirie ;
  • Agriculture ;
  • Travaux portuaires ;
  • Fixation du mobilier urbain.

Comment utiliser le ciment prompt et quel dosage privilégier ?

Le dosage du ciment prompt est assez simple puisque vous devez mélanger un volume de ciment prompt, un volume de sable et 2/3 d’eau. Si vous désirez obtenir un béton tout usage, le dosage est de 4 volumes de ciment prompt pour 2 volumes de sable et 1.5 volume d’eau.

La quantité d’eau varie selon la résistance que vous souhaitez obtenir.

Il faut savoir que le mélange varie en fonction des applications :

  • Le ciment prompt simple spécialement utilisé pour les petits scellements est réalisé avec trois volumes de ciment et un volume d’eau.
  • Le ciment prompt plus résistant et durable ou le mortier multi-usages est réalisé en mélangeant deux volumes de ciment , un volume de sable et ¾ de volume d’eau.
  • Le ciment pour voirie ou éléments en contact avec l’eau de mer : le mélange dans ce cas spécial est constitué de graviers, de sable, de ciment et d’eau.

L’application du ciment prompt

L’application du ciment prompt se fait sur un support parfaitement sec et en veillant à bien respecter le dosage du sable en particulier.

  • Humidifiez la surface sur laquelle est appliqué le ciment pour qu’elle n’absorbe pas l’eau contenue dans le ciment.
  • Appliquez le ciment avec une truelle. Si vous l’utilisez pour enduire, vous avez besoin d’une règle pour répartir le produit, d’une taloche pour égaliser et d’une éponge pour lisser.
Vivre Mieux

1289

Aucun commentaire à «Ciment prompt : tout ce qu’il faut savoir»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires