Comment corriger une terre acide ?

Une terre acide est une terre qui n‘est pas équilibrée, elle peut notamment manquer de magnésium et de calcium ou contenir une quantité de fer et d’aluminium trop importante. Si vous avez envie de vous adonner au bonheur du jardinage et à la réalisation d’un potager ou d’un jardin d’agrément, il faut corriger le déséquilibre et l’acidité de la terre, voici quelques pistes pour y parvenir !

Homme tenant de la terre dans sa main
© istock

Pourquoi l’acidité de la terre a-t-elle une action néfaste sur les plantes ?

Les sols acides entrainent des manques en calcium et en magnésium qui influent sur le développement de la plante et sur la formation des graines et des fruits. Il peut également contenir des éléments comme le manganèse ou l’aluminium en trop grande quantité et comme ces derniers sont toxiques pour la plante, elle ne se développe pas harmonieusement.

Il faut savoir que plus le pH de la terre est bas, plus cette dernière est acide. C’est le cas si celui-ci est inférieur à 5.5. De plus la concentration en aluminium peut être importante, ce qui empêche les racines de se développer. Les plantes n’absorbent plus l’eau et les nutriments comme elles le feraient dans une terre équilibrée.

Il est également important qu’un niveau élevé de manganèse est toxique pour les plantes et qu’il ne leur permet pas de se développer normalement. Cela est vrai notamment au niveau des parties aériennes. Les rendements sont alors plus faibles, le feuillage est décoloré et la croissance sera plus lente, voire retardée.

L’acidité excessive a également la particularité de limiter l’efficacité des engrais que vous allez ajouter. Elle dégrade aussi la structure du sol et elle empêche la bonne nutrition des plantes. La potasse et le phosphate restent fixés dans le sol et ne sont donc pas disponibles pour les plantes. La vie de la terre est considérablement ralentie. Les bactéries qui agissent sur la décomposition des matières organiques ne se développent pas de manière suffisante.

À quoi est due une terre acide ?

L’acidité de la terre peut être la conséquence de la nature de celle-ci bien entendu, mais également d’autres causes comme :

  • Le lessivage des ions calcaires à cause des pluies et des arrosages trop fréquents et trop conséquents.
  • L’action des engrais de synthèse qui ont tendance à rendre votre sol acide.
  • La pollution atmosphérique encourage également l’acidité de votre terre.
  • Enfin, les plantes qui ont été plantées dans cette terre ont peut-être capté le magnésium et le calcium contenus auparavant.

Les différentes techniques pour connaitre l’acidité de votre terre

Il existe quelques techniques qui permettent d’évaluer l’acidité de votre terre :

Les kits d’analyse

C’est sans doute la technique la plus simple, la plus rapide et la plus fiable pour identifier l’acidité de votre sol. Vous prélevez un échantillon de terre et vous versez ensuite un liquide réactif dessus. Vous comparez ensuite la couleur obtenue avec celle du nuancier pour connaitre le taux d’acidité.

Le bicarbonate de soude

Ce produit naturel permet également de mesurer l’acidité du sol. Comme pour le kit d’analyse, prélevez de la terre et placez-la dans un bol, ajoutez une ½ tasse d’eau et remuez. Versez une ½ tasse de bicarbonate et observez. Si le mélange pétille, cela signifie que la terre est acide.

Le vinaigre blanc

Mettez deux cuillères à soupe de terre dans un bol. Versez une ½ tasse de vinaigre blanc et observez la réaction. Si le mélange pétille, le pH est certainement compris entre 7 et 8. On dit alors que le sol est alcalin et non acide.

Observez les fleurs poussant naturellement

Vous pouvez évaluer le pH de la terre en regardant les plantes qui poussent de manière spontanée sur le terrain :

  • L’ajonc, la prêle, la bruyère, l’oseille, le rumex et la renoncule par exemple poussent volontiers sur un sol acide.
  • Le souci, la chicorée sauvage, le mélilot sont souvent symptomatiques d’un terrain calcaire et alcalin.

Comment corriger l’acidité de la terre ?

Pour corriger une trop importante acidité de votre terre, vous disposez de deux méthodes : soit vous ajoutez des composants qui neutralisent le pH, soit vous chaulez la terre. Les amendements à base de chaux sont capables de rééquilibrer un pH trop acide. Il faut cependant rester prudent.

En effet, si vous pratiquez le chaulage dans des quantités trop importantes, vous provoquez un bouleversement trop rapide des processus biologiques de votre sol. Il est donc recommandé d’opter pour un chaulage insuffisant plutôt que trop excessif. Comme il est très délicat de modifier le pH de la terre, il est préférable parfois d’adapter ses cultures à ce dernier.

Le chaulage

Le plus souvent le chaulage est pratiqué en ajoutant du calcaire agricole ou de la chaux agricole ou magnésienne. Le chaulage au calcaire agricole est économique, car il est peu soluble dans l’eau, il est facile à manipuler et il ne coûte pas cher. Le chaulage sera pratiqué de préférence avant de labourer durant l’automne.

Les amendements basiques

Les cendres de bois permettent d’augmenter le pH de la terre très vite. Leur action n’est pas vraiment durable dans le temps. Cet apport se fait simplement puisqu’il consiste à verser 0.5 cm de cendres de bois sur la surface du sol, de les mélanger dans la terre et ensuite, d’arroser. Il faut cependant éviter ce traitement sur la terre de bruyère.

À noter :
Ce traitement se pratique plutôt au printemps.

Il est possible également d’apporter de la marne, de la craie ou du calcaire de la même manière. Vous le faites de préférence par étapes et en plusieurs fois. Vous étalez simplement ces produits sur le sol et vous les incorporez légèrement avec un croc.

Le bicarbonate de soude est une méthode rapide et simple, mais elle n’offre pas des résultats aussi durables que le chaulage. En revanche, elle corrige l’acidité de la terre en quelques jours à peine. De plus, le bicarbonate n’a pas d’impact négatif sur les plantes ce qui est un aspect intéressant. Il faut simplement dissoudre 1 cuillère à soupe de bicarbonate dans 3.5 litres d’eau.

N’en mettez pas plus pour ne pas prendre le risque de déséquilibrer la terre. Répétez cette opération durant quelques mois afin d’obtenir des résultats durables.

Vivre Mieux

1332

Aucun commentaire à «Comment corriger une terre acide ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires