Pelouse trop humide : comment la drainer ?

Quand, pour des raisons diverses, la terre de la pelouse devient trop imperméable, l’eau se met à stagner en hiver et le sol s’assèche en été. Cette humidité excessive peut provoquer l’apparition de mousses et de champignons parasites ou faire pourrir les graines. Dans ce cas, il est nécessaire de drainer votre pelouse. Vous pouvez employer, à cet effet, divers procédés.

Pelouse Trop Humide
© istock

Creusez des tranchées

Le drainage consiste essentiellement à évacuer l'eau en surplus et à la transporter ailleurs. Pour ce faire, vous devez d'abord creuser, avec une bêche, un réseau de tranchées parallèles dans votre pelouse.

Elles devront l'être dans le sens de la pente. Si le sol est plat, une légère pente devra être ménagée. La profondeur doit être d'environ 50 à 60 cm.

Ceci fait, creusez une tranchée perpendiculaire, au bas du terrain, destinée à recueillir l'eau en excès.

À savoir :
Le drainage peut se faire aussi par simple infiltration de l'eau. Pour la favoriser, vous pouvez simplement creuser quelques sillons dans la pelouse, profonds et étroits. Puis versez-y du sable de rivière. Si la pelouse n'est pas trop imbibée d'eau, celle-ci pourra s'écouler par ces sillons.

La pose des drains

La mise en place des drains dans les tranchées se fera en plusieurs étapes :

  1. Il faut d'abord tapisser les tranchées avec du feutre géotextile. Cette matière synthétique, utilisée notamment dans le bâtiment, est appréciée des jardiniers pour son caractère imputrescible. Ce tissu empêche les trous pratiqués dans les drains de se boucher.
  2. Posez ensuite les drains dans les tranchées. Il s'agit de tuyaux annelés et perforés. L'eau en excès s'introduit dans le drain par ces orifices et s'achemine vers le drain principal, où elle sera recueillie, avant d'être conduite vers un fossé ou une mare. L'eau peut aussi s'écouler dans un puits perdu, une fosse assez large et profonde d'1,50 m environ. Recouvrez-en le fond de feutre géotextile, sur lequel vous disposerez des pierres ou des tuiles. Assurez-vous que le drain soit bien orienté dans le sens de la pente.
  3. Puis versez du gravier sur le drain, sur une épaisseur d'environ 20 cm.
  4. Refermez enfin les pans du feutre sur le drain, et recouvrez le tout avec la terre extraite lors du creusement des tranchées.
Attention :
L'eau issue du drainage de la pelouse ne doit pas s'écouler chez votre voisin. Vous pourriez, dans ce cas, vous exposer à des amendes.

La préparation du sol facilite l'évacuation de l'eau

Le drainage de la pelouse est plus ou moins facile en fonction du type de sol, les terres argileuses, par exemple, étant naturellement imperméables. Mais il est aussi possible de faciliter cette opération en préparant le sol.

Aérez la pelouse

À la longue, le piétinement de la pelouse et la présence, sur le sol, de débris organiques, comme les résidus de la tonte, par exemple, vont finir par créer une couche superficielle assez compacte, qui empêche l'eau de s'infiltrer correctement dans la terre. Les jardiniers l'appellent un "feutrage".

Pour faciliter cette infiltration, vous pouvez d'abord aérer la pelouse. Il existe, pour ce faire, des outils de jardinage qu'on appelle précisément des aérateurs de pelouse. Il en existe de deux sortes :

  • Les uns sont munis de pointes, qui percent de petits trous dans le sol.
  • Les autres extirpent de petits morceaux de terre en forme de bouchons, qu'on appelle des "carottes".
À noter :
Essayez de ne pas trop piétiner votre pelouse, si vous ne voulez pas durcir le sol, ce qui le rendra plus imperméable.

Scarifiez votre terrain

Pour que l'eau s'infiltre bien dans le sol, il est nécessaire de scarifier la pelouse une à deux fois dans l'année. Cette opération permet d'enlever une grande partie du feutrage qui empêche l'eau de s'infiltrer dans le sol et la terre de respirer.

Il est conseillé de procéder à cette scarification soit au printemps, avant l'arrivée des fortes chaleurs, soit à la fin de l'été. Avant de scarifier la pelouse, il faut la tondre.

Vous pouvez employer un scarificateur manuel, qui s'utilise comme un râteau, ou un outil spécifique, muni de roues. Pour finir, pensez à bien enlever tous les débris entraînés par la scarification.

Notre conseil :
Évitez de scarifier la pelouse si le sol est trop humide ou trop sec.

Nourrissez la terre

Il est en effet possible d'ajouter à la terre certains produits complémentaires, qui en modifient les propriétés. Ainsi, certains de ces amendements favorisent l'aération des terrains naturellement lourds et imperméables, comme les sols argileux.

Pour favoriser l'infiltration de l'eau dans les sols compacts, les amendements calcaires sont plus spécialement conseillés. En plus de favoriser un bon drainage des sols, ils contribuent à la bonne croissance des plantes.

Il faut amender les sols en automne ou durant l'hiver. Pour que les produits pénètrent bien dans la terre, il faut les enfouir légèrement à l'aide d'une griffe de jardinage ou d'un râteau.

Quant à la quantité de produits à utiliser, elle dépend en grande partie de la nature du sol, et notamment de son acidité. Ainsi, une pelouse semée sur un sol argileux devra subir un amendement assez important.

Vivre Mieux

1332

Aucun commentaire à «Pelouse trop humide : comment la drainer ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires