Comment entretenir son gazon ?

Lorsque les beaux jours arrivent, vous souhaitez profiter pleinement de votre extérieur. Donc, il est impératif de prendre soin de votre pelouse et de l’entretenir de la bonne manière. Même si vous n’êtes pas un jardinier en herbe, c’est une étape incontournable et le travail reste relativement simple, à condition de suivre nos conseils.

femme tondant la pelouse
© istock

L’importance de la tonte

Pour l’entretien de la pelouse, impossible de faire l’impasse sur la tonte. Celle-ci doit être récurrente en appliquant certaines précautions préalables. Le secret d’une belle pelouse repose sur une tonte régulière pour conserver la densité des brins d’herbe. Ainsi, ils seront plus fournis à la base avec une belle largeur pour apporter de l’esthétisme à votre gazon. De plus, une coupe régulière reste bénéfique pour l’entretien, car plus facile.

Dans le cas contraire, le gazon se développe irrégulièrement et c’est un terrain propice à la prolifération des mauvaises herbes. Bien évidemment, vous rencontrerez plus de difficultés pour la tonte. Mais ne tombez pas dans l’excès en passant tous les jours votre tondeuse. À force, la terre va se tasser et les racines auront plus de difficultés pour accéder aux nutriments. Un passage trop fréquent risque d’aplatir les brins d’herbe. Pour éviter ce phénomène, réduisez les tontes pendant la période estivale et n’hésitez pas à changer régulièrement votre parcours.

Inutile de couper trop court, sous peine de perturber la pousse des racines. Idéalement, réalisez un premier passage en coupant un tiers de la longueur du gazon. Durant la période printanière et automnale, la pelouse a tendance à pousser plus vite. Donc, maintenez une hauteur de coupe entre 3 et 5 cm. Pendant l’été, une hauteur entre 8 et 10 centimètres reste envisageable.

L’intérêt du roulage

La pratique est encore anecdotique en France, mais bien connue par les jardiniers anglais. D’ailleurs, vous avez peut-être aperçu le procédé dans les films britanniques. Le passage du rouleau est utile sur le long terme pour obtenir un gazon régulier et favoriser le tallage de la pelouse avec des touffes de brins d’herbe particulièrement bien garnies à la base.

Bien évidemment, il vous faudra un matériel approprié pour tasser légèrement votre sol, sans pour autant dégrader le gazon. Pendant la période automnale et printanière, roulez une fois par mois après une tonte. Mais n’oubliez pas de changer de parcours à chaque fois que vous utilisez le rouleau. En utilisant ce procédé, votre gazon va s’épaissir grâce à une terre plus compacte et en bonne santé. De plus, le passage du rouleau évite la déformation du terrain à cause des rongeurs ou des trous d’air occasionnés par les gelées.

Tout savoir sur le désherbage

Les mauvaises herbes sont un véritable fléau pour le gazon. Pour limiter leur prolifération, la tonte régulière reste le premier geste à appliquer. Cependant, les trèfles et la mousse peuvent également apparaître et ternir votre extérieur. Voilà pourquoi, le désherbage est une opération absolument incontournable. La particularité des mauvaises herbes repose sur leur capacité à se développer en fonction de l’environnement local, sans la moindre intervention de votre part.

Une vigilance régulière s’impose en éliminant immédiatement les plantes indésirables comme les prêles, les plantains, les piloselles et les pissenlits. Si vous n’agissez pas rapidement, elles vont se renforcer et leurs racines vont proliférer. D’où l’importance de les arracher à la base en utilisant une binette ou un couteau.

Si malheureusement des plantes coriaces ont pris possession de votre gazon, des herbicides de biocontrôle sont indispensables. Mais n’oubliez pas que l’efficacité dépend également de l’âge de la plante. Plus elle est jeune, plus il vous sera facile de vous en débarrasser. La prolifération de la mousse est rendue possible avec l’humidité ambiante. De ce fait, n’abusez pas de l’arrosage. Favorisez l’aération de la terre en la retournant ou en apportant un complément en terreau.

Si malgré vos efforts la mousse reste persistante, utilisez un produit riche en sulfates de fer et versez-le à l’endroit approprié. Une quinzaine de jours sera nécessaire pour que le produit puisse agir et vous terminez par la scarification du sol. Lorsque les mousses se détachent du sol, n’oubliez pas de les retirer avec un simple râteau.

L’étape essentielle de l’arrosage

L’entretien de la pelouse passe par un arrosage approprié. Si vous avez un gazon asséché, une hydratation plus importante que la normale s’impose. Bien évidemment, vous prenez en considération les conditions météorologiques et votre climat. Mais un gazon sec s’explique également par une trop forte présence des mauvaises herbes. Ce sont des plantes particulièrement gourmandes en eau et elles vont naturellement l’absorber au détriment de la pelouse.

Si vous avez un terrain argileux, la terre est certainement trop compacte et l’eau rencontre les plus grandes difficultés pour pénétrer. De ce fait, les racines de votre gazon n’ont pas suffisamment d’eau. Sauf situation particulière, l’eau doit être en mesure de s’infiltrer à 10 cm de profondeur pour nourrir la pelouse. En automne et au printemps, envisagez un arrosage une fois par semaine. Durant l’été, vous arrosez tous les deux à trois jours, mais uniquement en début de matinée ou en fin de soirée pour éviter l’évaporation de l’eau.

N’oubliez pas la scarification et l’aération

Pour entretenir plus facilement votre gazon, incorporez la scarification et l’aération dans votre routine. Ce sont des techniques favorisant l’aération de la terre et la circulation de l’eau en profondeur. Pas d’inquiétude, il suffit de mener à bien l’opération une fois par an pendant les saisons de pousse. Retirez systématiquement les résidus une fois la scarification terminée pour que votre pelouse puisse respirer.

Pour revigorer les brins d’herbe, nourrissez votre terre en nutriments. En effet, celle-ci risque de perdre en qualité au fur et à mesure des années. L’utilisation d’un fertilisant ou d’un terreau sera bénéfique lorsque celui-ci est suffisamment riche en azote, en potassium et en phosphore. La combinaison de ces éléments renforce le système racinaire. C’est une manière de dynamiser votre gazon pour qu’elle puisse affronter plus facilement les périodes de sécheresse et l’hiver.

Vivre Mieux

1258

Aucun commentaire à «Comment entretenir son gazon ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires