Comment insonoriser un plancher en bois ?

Si vous habitez un immeuble ancien, il y a de fortes chances que vous ayez un plancher en bois. C’est, en effet, la technique de construction qui a longtemps été la plus répandue, faute d’alternatives. Ces planchers ont l’inconvénient d’être mal isolés et de laisser passer aussi bien la chaleur que les bruits. Les bruits, principalement ceux provoqués par les pas et les divers craquements, se propagent d’étage en étage, causant des nuisances et parfois même des troubles entre les voisins.

Insonoriser Plancher En Bois
© istock

De quel côté insonoriser un plancher en bois ?

Deux types de bruits se propagent à travers le plancher en bois. Les premiers sont les sons aériens ou ambiants qui proviennent, par exemple, des voix des occupants de l’appartement, de la télévision, de la machine à laver ou encore, du téléphone. Ces sons se propagent dans l’air et traversent les plafonds et les planchers, notamment par les petites ouvertures et les fissures. Pour isoler un plancher en bois contre ces bruits aériens, il est préférable d’agir par le dessous.

Les seconds sont les bruits dus aux impacts sur le plancher et sont provoqués par les pas, des objets qui tombent sur le sol ou, encore, le déplacement de meubles. Ces sons se propagent à travers les matériaux composant le plancher. Contre ces bruits, l’isolation la plus efficace est celle qui est réalisée par le dessus du plancher.

Insonoriser contre les bruits aériens

Pour insonoriser un plancher en bois contre les bruits aériens, la meilleure solution reste d’ajouter deux épaisseurs de placo de ⅝ aux solives du plancher. C’est donc une insonorisation par le bas par une masse lourde vissée directement sur des barres résilientes attachées à la charpente du plancher. Ces barres doivent être fixées perpendiculairement aux solives et être espacées d’un intervalle d’environ 40 centimètres. Pour compléter l’isolation, les barres résilientes peuvent être enduites de gypse, ce qui diminue encore plus la transmission des sons.

Insonoriser contre les bruits d’impacts

Pour insonoriser un plancher contre les bruits d’impacts, vous pouvez ajouter un tapis épais sur la face supérieure du plancher. Dans l’idéal, et pour une meilleure insonorisation, le tapis peut être muni d’une base en mousse plastique qui absorbe encore plus les chocs et les ondes sonores.

Il existe également des membranes acoustiques qui peuvent être posées par-dessus le plancher, mais sous un nouveau revêtement. Ce dernier peut être un nouveau parquet flottant qui améliorera encore plus l’isolation sonore, mais aussi thermique. Avant d’installer la membrane acoustique, l’ancien plancher doit être retiré, tout comme le sous-plancher. Le sous-plancher et le plancher ne sont alors remis en place qu’après l’installation de la membrane.

Dans certains cas, il est compliqué de retirer le sous-plancher. Il est alors possible de renforcer sa fixation avant d’installer la membrane directement par-dessus et d’ajouter en dernier le plancher. Le plancher et la membrane insonorisante peuvent être séparés par une plaque en contreplaqué.

Injecter de l’isolant dans le plancher

Les planchers en bois sont souvent creux, car ils ont de larges espaces entre les solives. Il est alors possible d’exploiter ces volumes vides pour améliorer l’isolation phonique et thermique du plancher en y introduisant un matériau isolant. Ce dernier peut être injecté en vrac ou posé sous forme de plaques. Parmi les isolants les plus utilisés, il y a la cellulose ou la fibre de verre, qui sont d’excellents isolants. Pour que cette insonorisation soit efficace, la couche d’isolant doit être épaisse d’au moins 10 à 20 centimètres.

L’injection d’isolant dans le plancher peut être associée à une des deux techniques précédentes d’insonorisation. Ainsi, le résultat obtenu est optimal et la transmission de bruits de chocs et de sons ambiants est fortement réduite.

Il existe d’autres solutions pour réduire les bruits transmis à travers le plancher. Il s’agit notamment de la pose d’un tapis anti-bruit sous les appareils bruyants, la pose d’un faux-plafond insonorisé pour se protéger des bruits provenant de l’étage du dessus, ou encore, la pose d’une dalle flottante. Cette dernière consiste en une couche d’isolant posée par-dessus le plancher et qui est recouverte par une dalle en béton armé désolidarisée des murs.

Vivre Mieux

1145

Aucun commentaire à «Comment insonoriser un plancher en bois ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires