Les aides à l’investissement immobilier locatif

L’investissement locatif est bien souvent freiné du fait du financement nécessaire. Si vous êtes tenté par l’investissement locatif, vous pouvez bénéficier d’aides qui sont destinées à permettre cet achat locatif. Voici tout ce que vous devez savoir sur ces aides possibles.

Maisons Miniatures Entourées De Pièces
© istock

Pourquoi investir dans l’immobilier ?

L’investissement locatif vous assure un placement plus sécurisé et rentable que d’autres formes de placement. C’est un excellent moyen de générer des revenus, mais également de constituer un patrimoine. Cet investissement peut en effet être très rentable par rapport aux produits financiers classiques. Il est performant à deux niveaux : sur les revenus et sur la plus-value en cas de revente.

C’est un placement qui offre une certaine sécurité : la variation des prix dans l’immobilier est assez contenue, et ce, quel que soit le contexte économique, les biens conservent une valeur minimale.

La fiscalité est avantageuse, vous pouvez bénéficier de conditions fiscales intéressantes. Enfin, un atout évident est celui de la constitution d’un patrimoine immobilier. Il faut également savoir qu’une fois le crédit du premier bien remboursé grâce aux loyers, vous pouvez en acheter d’autres ou l’utiliser pour acquérir votre résidence principale ou secondaire.

À noter :
L’investissement locatif permet également de préparer sa retraite en s’assurant des revenus supplémentaires.

Les aides auxquelles vous pouvez prétendre dans le cadre de l’investissement locatif ?

Le dispositif Denormandie

Le dispositif Denormandie donne droit à des réductions d’impôt sur le revenu qui peuvent aller de 12 à 21 % du prix du bien, selon les cas. Ce dispositif concerne les investissements locatifs réalisés entre le 27 mars 2019 et le 31 décembre 2022. Les conditions sont les suivantes :

  • Il faut que la location soit destinée à une habitation principale durant 6, 9 ou 12 ans. Les locataires ne doivent pas dépasser un plafond fiscal déterminé. Le loyer doit également respecter les plafonds instaurés par la loi.
  • Le logement doit être situé dans de l’ancien et faire l’objet de travaux de réhabilitation, il peut également s’agir d’un local commercial, transformé en habitation.
  • Le montant total des travaux doit représenter au moins 25 % du prix du bien et il faut qu’ils soient réalisés par un professionnel RGE ou Reconnu garant pour l’environnement.
    • Cela peut également prendre la forme de travaux permettant d’améliorer la performance énergétique du bien ou la création d’une nouvelle surface habitable. Dans le cadre de l’amélioration énergétique, il faut au moins que deux de ces conditions soient réunies : l’isolation des murs, des combles, le changement des fenêtres, de la production d’eau chaude ou de la chaudière.
  • Seules les zones déterminées sont éligibles à ce dispositif, celles ci sont vérifiables via un simulateur, ce sont :
    • les quartiers labellisés cœur de ville ;
    • les communes qui nécessitent une réhabilitation de l’habitat ;
    • les communes ayant signé une convention d’opération de revitalisation du territoire.

À savoir : Le dispositif Denormandie n’est pas cumulable avec le dispositif Pinel puisqu’il ne vise pas les mêmes opérations immobilières.

Le dispositif Pinel

La loi Pinel ouvre droit à des réductions d’impôt sur le revenu de 3 à 12 % selon la durée durant laquelle l’investisseur souhaite louer. Il doit seulement remplir certaines conditions :

  • Le logement doit être loué au moins 6 ans à des locataires, dont les revenus ne dépassent pas le plafond fixé. Le loyer est soumis également à un plafond précis. Il est évidemment loué au titre de l’habitation principale des occupants.
  • Le bien acheté doit être neuf, en construction, en l’état de futur achèvement ou dans l’ancien à condition qu’il donne lieu à des travaux représentant au moins 25 % du prix d’achat. Ces travaux doivent être achevés avant le 31 décembre de la deuxième année suivant l’achat.
  • L’habitation louée doit remplir des critères bien précis concernant ses performances énergétiques. Pour un bien neuf ou en construction, il doit correspondre à la réglementation thermique, RT 2012. Si vous devez réaliser des travaux, il faut qu’il corresponde au label HPE rénovation 2009.
  • Le bien immobilier que vous allez louer doit être situé dans des zones précises.
    • La zone A correspond aux très grandes villes ;
    • la zone A bis à Paris et la petite couronne ;
    • la zone B1 aux villes de taille moyenne ;
    • il peut aussi se trouver dans des territoires impactés par la crise du logement, ces derniers sont appelés les zones tendues.

Le dispositif Cosse ou Louer Abordable

Ce dispositif ouvre également droit à des réductions d’impôt sur les revenus locatifs sous forme de déductions. La réduction varie entre 15 et 70 % des revenus fonciers bruts en fonction du montant du loyer, plus celui-ci est bas, plus la réduction est importante.

Pour en bénéficier :

  • il est impératif de signer une convention avec l’Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat ou ANAH ;
  • il faut que le logement soit loué vide et au titre de l’habitation principale. Il peut être neuf ou ancien, avec ou sans travaux. La durée de location doit être de 6 ans au moins, pour les habitations sans travaux ou 9 ans pour les autres ;
  • le loyer est plafonné et c’est l’ANAH qui le détermine ainsi que les réductions fiscales accordées lors de la signature de la convention. Celle-ci peut prendre différentes formes : location à loyer intermédiaire, à loyer social ou à loyer très social ;
  • le lieu du logement est également important : il doit être situé dans des zones où la demande locative est très importante.

Bon à savoir : Le cumul avec le dispositif Pinel n’est pas possible, c’est la même chose concernant le dispositif Denormandie. Vous devez donc choisir le dispositif le plus intéressant et le plus adapté pour votre projet d’investissement locatif.

Vivre Mieux

1289

Aucun commentaire à «Les aides à l’investissement immobilier locatif»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires