Le panneau solaire (photovoltaïque) Plug and Play : qu’est-ce que c’est ?

L’installation d’un panneau solaire sur le toit requiert de la dextérité et certaines connaissances. Il faut en outre posséder le matériel adéquat. C’est pourquoi une telle installation demande le plus souvent l’intervention d’un professionnel. Rien de tel avec le panneau solaire Plug and Play. Facile à installer, cet équipement peut être posé aussi bien sur le toit, sur le sol ou même le balcon. Mais quel est son principe et comment fonctionne-t-il ?

Panneau Solaire Photovoltaique Plug And Play
© istock

De quoi s'agit-il ?

Ces panneaux solaires photovoltaïques valent d'abord pour leur simplicité. Leur nom, "Plug and Play", qui signifie "brancher et utiliser", le résume d'ailleurs très bien.

De fait, l'utilisateur n'a qu'à déballer ces panneaux déjà assemblés, qu'il lui suffit ensuite de brancher sur une prise électrique de terre. Dès lors, ils sont prêts à fonctionner. D'après ce guide de l'Ademe, il s'agit là d'une solution idéale pour les particuliers.

Ils sont d'autant plus simples à utiliser qu'ils peuvent s'installer partout : sur le sol, une toiture plate ou même un mur. Ces équipements photovoltaïques sont destinés à l'autoconsommation.

Autrement dit, l'électricité produite par les panneaux doit donc servir à votre propre consommation. Avec ce type de panneaux solaires, il n'est pas possible, en principe, de produire des surplus d'électricité et de les revendre.

De quoi se composent ces panneaux ?

Un kit solaire plug and play comprend les éléments suivants :

  • Un ou des modules photovoltaïques, qui captent l'énergie solaire.
  • Un micro-onduleur, qui transforme cette énergie en électricité.
  • Un support solide, pour maintenir en place les panneaux.
  • Un câble de connexion, pour relier le micro-onduleur à la prise électrique.
  • Un système de contrôle, pour vérifier la production des panneaux.

Il est possible d'acheter plusieurs kits solaires, pour accroître votre production d'électricité. Ils seront reliés entre eux par des pièces spécifiques.

Des conditions à respecter

Pour installer des panneaux plug and play, certains prérequis sont cependant nécessaires :

  • Il faut disposer d'un espace suffisant, de l'ordre de 2 m2.
  • L'installation ne doit pas excéder 3 KWc, ce qui représente entre 6 à 8 panneaux solaires.
  • Vous devez disposer d'une prise d'une certaine puissance, 16 A au maximum. En outre, elle doit être protégée par un disjoncteur spécifique.
  • Les panneaux doivent être équipés d'une fonction de découplage, afin d'éteindre l'installation en l'absence de réseau électrique. Il s'agit là d'une question de sécurité.
  • Avant l'installation, il convient de déterminer la puissance dont vous avez besoin. Pour cela, il faut notamment prendre en compte le talon de consommation, autrement dit la consommation d'énergie du logement quand il est inoccupé.

Pensez aussi, avant d'installer les panneaux, à choisir l'emplacement recevant un ensoleillement optimal.

Comment fonctionne cet équipement ?

Ce sont les cellules monocristallines équipant les panneaux plug and play qui captent l'énergie solaire et la convertissent en électricité. On les appelle ainsi car elles sont élaborées à partir d'un seul cristal de silicium.

L'électricité est d'abord captée sous forme de courant continu. Il s'agit d'un courant ne circulant que dans un seul sens, du pôle positif au pôle négatif. Il alimente les appareils électriques fonctionnant avec une batterie ou une pile.

Le micro-onduleur transforme ensuite ce courant continu en courant alternatif, qui circule dans les deux sens du circuit électrique. C'est ce courant alternatif qui alimente le logement en électricité.

Une fois le panneau branché à une prise de terre, il diffuse directement l'électricité dans la maison. C'est cette électricité d'origine solaire qui est utilisée en priorité. Le réseau électrique public ne fournira l'énergie nécessaire qu'en l'absence de production des panneaux plug and play.

Entretien et coût

Un entretien très facile

Il existe des applications dédiées pour surveiller le fonctionnement des panneaux plug and play. Elles peuvent repérer d'éventuels problèmes.

Pour éviter les soucis, il faut entretenir régulièrement les panneaux. Mais un simple chiffon humide suffit à les nettoyer. On insistera sur les bords, où des poussières peuvent s'amasser.

Le prix de l'équipement

Il faut compter 800 euros, en moyenne, pour des panneaux plug and play d'une puissance comprise entre 400 et 800 W.

Ce qui est beaucoup plus économique que des panneaux photovoltaïques classiques, d'autant que, pour les installer, il faut payer l'intervention d'un technicien qualifié. Ce qui n'est pas le cas avec les panneaux plug and play.

Atouts et faiblesses des panneaux plug and play

Cette installation comporte des avantages notables :

  • Elle est facile à mettre en place.
  • Elle est économique.
  • Elle ne nécessite pas l'intervention d'un technicien.
  • Ces panneaux permettent de réaliser des économies sur les factures d'électricité.
  • Compte tenu du taux d'autoconsommation et du prix de l'énergie, cet équipement peut être rentabilisé en quelques années.

Ces panneaux ne sont cependant pas sans inconvénients. En effet :

  • Leur installation ne donne pas droit aux aides publiques, qui requièrent l'intervention d'un technicien Reconnu garant de l'environnement (RGE).
  • La puissance d'une telle installation, même si elle comprend plusieurs panneaux plug and play, n'est pas toujours suffisante pour alimenter en énergie l'ensemble du logement.
Vivre Mieux

1332

Aucun commentaire à «Le panneau solaire (photovoltaïque) Plug and Play : qu’est-ce que c’est ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires