Potasse organique : son importance dans le jardin

La potasse est un élément important pour la qualité des fruits et des récoltes au potager. Elle remplace facilement les engrais chimiques et c’est un atout essentiel pour tous ceux qui souhaitent préserver l’environnement. Voici quelques éléments pour comprendre son importance au jardin.

Homme Accroupi Au Sol Deversant De La Terre De Ses Mains
© istock

Qu’est-ce que la potasse organique ?

C’est un élément d’origine végétale qui provient en fait de la transformation des betteraves à sucre en engrais. Particulièrement riche en potassium, il contribue au développement des cultures potagères. Une plante a en effet besoin d’éléments nutritifs majeurs pour se développer en plus de l’oxygène, du carbone et de l’eau.

C’est le mélange appelé NPK comprenant l’azote, le phosphore et la potasse, mais aussi de la chaux, du soufre et de la magnésie entre autres. D’autres composants nutritifs mineurs, car en plus petites quantités, et oligo-éléments sont également importants pour la croissance de la plante. On y retrouve le zinc, le fer, le cuivre ou le manganèse notamment.

En apportant de la potasse d’origine naturelle à la terre de votre jardin et donc du potassium organique, votre sol est forcément plus apte à assurer un bon développement à vos plantes. Ceci pour une raison très simple, il est plus facilement assimilable que la potasse d’origine chimique.

Comment évaluer le manque de potasse dans votre sol ?

Il existe des indices qui permettent de savoir quand la terre manque de potasse :

  1. les plantes sont plus vulnérables et sensibles aux ravageurs comme aux maladies ;
  2. les fruits sont plus petits et ont moins de goût, ils sont moins riches en saveur, car ils contiennent moins de sucre ;
  3. la durée de conservation des légumes racines comme les betteraves ou les carottes est plus limitée ;
  4. les pointes, les nervures et les bords des feuilles présentent des nécroses brunes qui semblent évoquer des brûlures.

Il est simple de se rendre compte que le sol est riche en potassium, les terres argileuses le sont naturellement. Le développement des orties ou du chiendent sont également des signes qui ne trompent pas.

L’excès de potasse n’est pas meilleur que le manque, il peut entrainer des carences de magnésium et de calcium et il rend les végétaux plus sensibles aux maladies et aux parasites. Il faut savoir que la plupart des sols sont riches en potasse du fait de l’adjonction d’engrais chimique qui ont été faits et qui en contiennent.

À savoir :
avant de faire des ajouts de potasse dans votre sol, analyser la terre est essentiel. Si celle-ci contient un taux de potassium inférieur à 2 pour un taux d’argile en dessous de 20 %, vous pouvez ajouter un peu de potasse organique.

La potasse organique : quel est son rôle ?

La potasse organique est en quelque sorte un engrais de fond qui apporte la quantité suffisante de potassium aux arbres et aux plantes de votre jardin. Cela permet de ne pas faire d’apport trop brutal et de ne pas brûler les plantes.

Elle favorise le développement et la croissance des racines, des tubercules et des fruits et renforce leur coloration comme d’ailleurs celle des fleurs. Elle offre également une réserve de substances telles que l’amidon ou le sucre.

Elle est utile également pour réguler l’assimilation des autres éléments et la circulation de la sève.

Elle apporte aux fruits notamment leur saveur et la quantité de sucre nécessaire. Grâce à la potasse organique, les tiges des plantes sont plus rigides. Quand elle est présente dans des proportions optimales, elle permet d’éviter les stress hydriques et la résistance des plantes aux maladies.

Pour quelles plantes, la potasse est-elle recommandée ?

La potasse est profitable pour les plantes et notamment pour les arbres fruitiers.

Toutes les plantes à bulbes comme les échalotes, les oignons ou l’ail et tous les tubercules comme les carottes, les pommes de terre et les radis sont gourmands en potasse.

La potasse est également un allié dans la culture des légumes qui en demandent beaucoup telle que les poivrons, les aubergines, les tomates ou les légumes sensibles comme les haricots et les petits pois.

Comment pouvez-vous utiliser la potasse ?

On applique de la potasse organique plutôt lors de la plantation ou quand la végétation repart après l’hiver. En principe, un seul apport dans l’année permet de donner à vos plantes le potassium dont elles ont besoin. Vous réalisez cet apport entre septembre et décembre ou entre février et juin, selon le climat.

Attention :
Trop de potassium est mauvais, il faut donc rester vigilant.

Épandez la potasse en respectant les proportions nécessaires selon son utilisation :

  • si c‘est juste pour préparer votre sol avant la plantation, comptez 60 grammes par m² ;
  • si c’est dans le cadre de la plantation de plantes dans votre jardin d’agrément, comptez 50 grammes par m² ;
  • si c’est pour entretenir des cultures déjà en place, 10 à 25 grammes au m² sont suffisants ;
  • pour planter des arbres ou des arbustes, mélangez-en 150 grammes environ à votre terre.

Il faut simplement l’épandre sur le sol, et ensuite, griffer et arroser pour parvenir à son incorporation.

Pour une bonne assimilation, évitez de réaliser ces apports de potasse organique durant les périodes de sécheresse ou de gel.

Les différentes formes de potasse organique

Tournez-vous vers les engrais naturels très efficaces et 100 % écologiques :

  • Les algues et surtout les algues brunes sont riches en oligoéléments et en potasse. Vous trouverez des produits à base d’algues dans les magasins bio, à moins que vous puissiez les ramasser sur la plage. Il faut les faire dessaler sous la pluie ou par rinçage avant de les ajouter en macération ou en paillage, dans le compost.
  • La consoude est également un élément qui contient beaucoup de phosphore et de potasse. De ce fait, elle permet aux rosiers de fleurir plus et elle est très utile au potager pour la culture des légumes racines, des fruits et des aromatiques. Elle protège les plantes des maladies en améliorant leur capacité à absorber la potasse et les autres éléments nutritifs du sol. Le plus simple est de préparer un purin de consoude que vous diluez à 10 %.
  • La cendre de bois doit en revanche être utilisée à petites doses, même si elle est riche en chaux et en potasse.
  • Le Patentkali est un engrais naturel minéral, une roche broyée soluble qui contient beaucoup de potasse.
  • Le guano est issu de l’accumulation des cadavres d’oiseaux marins et de leurs excréments, il est très riche en azote, mais il apporte également de la potasse.
Vivre Mieux

1258

Aucun commentaire à «Potasse organique : son importance dans le jardin»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires