Quand planter l’ail ?

Au même titre que l’oignon, l’ail est apprécié en cuisine, qu’il soit cru ou cuit. En tant que jardinier, vous pouvez avoir envie de cultiver ce condiment. Si vous ne savez pas quel est le meilleur moment pour le faire, suivez nos conseils. Découvrez comment et quand planter l’ail, l’entretenir et le récolter.

Planter De L'ail
© istock

Quelques mots sur l’ail

Originaire d’Asie centrale, l’ail est une vivace aromatique qui appartient à la famille des alliacées au même titre que le poireau ou l’oignon. On consomme le bulbe, divisé en caïeux, comme condiment.

Il porte de longues feuilles plates de couleur vert gris et qui partent de la base. Ses fleurs globuleuses sont blanc rosé. Certaines variétés non comestibles sont dites décoratives. Parmi elles, les Ails géants.

L’ail possède de multiples bienfaits. Il est riche en sels minéraux, en soufre, en iode et en silice. Il s’agit d’un excellent remède des troubles circulatoires. C’est aussi un excellent antiseptique, stimulant et hypotenseur.

Bien choisir la variété d’ail

Le jardinier distingue les variétés d’automne et les variétés de printemps :

  • Les variétés d’automne regroupent l’ail dit blanc et l’ail violet. Ils se conservent moins longtemps et sont sensibles à l’humidité, en revanche, ils ne craignent pas le froid. Les bulbes sont assez gros ; ils peuvent comporter entre huit et dix caïeux par tête.
  • Les variétés de printemps regroupent l’ail rose et l’ail rouge. Elles sont dites alternatives car elles peuvent être cultivées à l’automne ou au printemps en climat doux. Elles se conservent relativement bien, mais leur productivité est plus faible.

Voici quelques variétés spécifiques :

  • L’ail rose Arno est un ail de printemps productif, rustique et de longue conservation. Il résiste parfaitement à la sécheresse et aux virus de l’ail.
  • L’ail rocambole est un ail d’Espagne ou oignon d’Egypte. Cet ail de cuisine est un ancien légume qui mérite de revenir sur le devant de la scène.
  • L’ail des ours a une floraison décorative. La récolte s’effectue l’année suivant la plantation, en prélevant au fur et à mesure. Pour pouvoir continuer la récolte, laissez quelques pieds en terre.

Dans quel sol faut-il planter l’ail ?

L’ail apprécie les terres argilo-siliceuse ou argilo-calcaire. Il s’accommode de toute terre bien drainée. Ne cultivez pas l’ail dans une terre fumée récemment. Le dernier apport doit dater d’un an minimum.

Mieux vaut éviter de planter l’ail dans une terre lourde, qui retient l’eau. Ainsi, le bulbe risque de pourrir.

Quand planter l’ail ?

Il est préférable de planter l’ail entre octobre et décembre si vous habitez dans le Midi. Ailleurs, effectuez la plantation dès le mois de décembre. Si le climat de votre région est peu clément, la culture doit se dérouler entre la mi-février et fin mars.

Pour ceux qui suivent le calendrier lunaire, voici quelques repères :

  • Il est préférable de planter l’ail vers la fin de l’automne et en lune montante.
  • La plantation peut être réalisée au printemps entre mars et avril, mais toujours en lune montante.

Attention, suivre les phases lunaires peut aider ou nuire à la récolte. De préférence, procédez en automne, au début ou au milieu du mois de novembre, afin d’obtenir des résultats sûrs. Certaines variétés sont à privilégier.

L’ail rose, appelé aussi ail de printemps, est la variété la plus commune. Optez pour l’Eden Rose si vous voulez obtenir des gousses de beau calibre, mais aussi pour sa productivité. Il y a aussi l’ail d’automne (Germidour) et l’ail Sprint. Cette variété précoce qui ne demande aucun soin est idéale pour les jardiniers en herbe.

Comment planter l’ail ?

Pour planter l’ail, il faut d’abord former de légers sillons de trois ou quatre centimètres de profondeur. Plantez uniquement les caïeux situés sur le pourtour du bulbe, pointe en l’air. Respectez un espace de 10/12 cm. Disposez-les en quinconce. Refermez ensuite le sillon en ne recouvrant les caïeux que d’un centimètre de terre.

Il convient également d’effectuer la rotation des cultures. Ne cultivez pas l’ail sur la même parcelle avant cinq ans. Avant, il est judicieux de cultiver des légumes fruits, et après, des légumes grains. En plus de cette rotation, évitez de planter à proximité des oignons ou des poireaux, car ils sont sensibles aux mêmes maladies et nuisibles que l’ail.

La multiplication de l’ail s’effectue en cultivant des plants d’ail. Divisez une tête complète pour récupérer les caïeux.

Les légumes à associer avec l’ail

L’ail apprécie la compagnie d’un certain nombre de légumes : betterave, camomille, carotte, céleri, fraisier, laitue, poireau et tomate.

A contrario, certaines associations sont à éviter : asperges, choux, fèves, haricots et pois.

Conseils d’entretien

L’ail présente l’avantage d’être peu exigeant. Il ne réclame pas de soin particulier durant toute la culture. Cependant, quelques gestes sont utiles pour obtenir une meilleure récolte. Quand les jeunes plants sortent de terre, il convient de nettoyer régulièrement autour pour supprimer les mauvaises herbes. Par ailleurs, l’eau s’écoule plus facilement en cassant la terre dure.

Arrosez en été quand il fait chaud ou en cas de sécheresse. Attention à ne pas noyer les bulbes car l’ail déteste le surplus d’eau. Au fur et à mesure, prenez l’habitude de biner et arracher les mauvaises herbes.

L’ail est sujet aux maladies. Soyez vigilant à la mouche de l’oignon, à la teigne du poireau, au mildiou et à la rouille de l’ail.

Comment récolter de l’ail ?

La levée se produit environ un mois après la plantation. Avant la récolte, nouez les tiges qui commencent à jaunir afin de cesser le développement et favoriser la concentration de la sève dans la tête d’ail.

Quand les bulbes atteignent une taille respectable, l’heure de la récolte a sonné. Elle s’effectue en été, généralement en juin et juillet. Avant le stockage, prenez le temps de sécher quelques jours au soleil. Ensuite, nettoyez et conservez l’ail dans un lieu sec, aéré et plutôt frais.

Vous pouvez couper les tiges et conserver vos bulbes dans une caissette, ou bien garder les tiges et fabriquer des tresses – ce qui est particulièrement esthétique.

Notez aussi qu’il est possible de récolter l’ail en vert dès le printemps, généralement courant mai. Les bulbes et les feuilles se consomment.

Vivre Mieux

1332

Aucun commentaire à «Quand planter l’ail ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires