Quand planter des fraisiers ?

Fruit star de l’été, la fraise se cultive facilement. Il faut seulement respecter le calendrier des plantations ainsi que toutes les conditions requises. Découvrez quand planter des fraisiers et réussir la culture. Nos conseils pratiques pour que la récolte soit bonne.

Planter Fraisiers
© istock

Quelle est la meilleure période pour planter des fraisiers ?

La période de plantation des fraisiers s’étend de l’été à l’automne. Cependant, le meilleur moment pour planter les fraisiers se situe entre la mi-août et la mi-octobre. Ainsi, les plants ont le temps de s’enraciner avant la survenue de l’hiver et du froid. Ils donnent des fruits dès l’année suivante.

Bon à savoir :
Notez que pour les variétés remontantes qui produisent à la fin de l’été, ainsi que pour les fraisiers des Quatre saisons, mieux vaut une mise en terre en mars/avril lorsque le soleil réchauffe la terre.

Où planter des fraisiers ?

L’emplacement à privilégier

Les fraisiers s’épanouissent dans toutes les régions de France. Ils supportent bien les climats froids, et notamment les températures glaciales jusqu’à -20°C. Cependant, les fraisiers craignent les gelées tardives du printemps. Leur floraison survient entre avril et mai. Pour éviter les dommages, mieux vaut protéger les plants avec un tunnel de forçage.

Privilégiez les expositions ensoleillées pour les variétés de fraisiers à gros fruits. Pour les petits fruits ou quatre saisons, préférez les emplacement mi-ombragés.

Le meilleur sol

Les fraisiers se cultivent dans le jardin dans un parc à fraises. Dans un carré à potager, prévoyez trois pieds de fraisier. On plantera les fraisiers près des bords du carré, en les plaçant à équidistance les uns des autres. Comptez entre quatre et six plants par mètre carré quand vous plantez les fraisiers sur le terrain.

Notre conseil :
Respectez bien la distance de trente centimètres entre chaque pied.

Au niveau de la terre, sélectionnez un sol silico-argileux, riche en humus et légèrement acide à neutre. Faites l’impasse sur les terres très calcaires ou fortement humides auquel cas le pied risque de pourrir.

Les proches voisins

À proximité des fraisiers, plantez des légumes qui leur seront bénéfiques et inversement. Par exemple, pensez à l’ail, l’épinard, les haricots, la laitue…

Comment planter des fraisiers ?

Il est important de procéder par étapes. Voici nos conseils pour chacune d’elles :

  • Commencez par préparer le sol de culture un mois à l’avance. Supprimez les mauvaises herbes, et incorporez à la terre du fumier ou du compost bien décomposé. Pensez aussi à un engrais de fond.
  • Sortez ensuite les plants de leurs godets après les avoir bien immergé dans de l’eau de pluie et bien égouttés.
  • La plantation des fraisiers s’effectue en ligne sur des buttes pour écarter le risque d’eau stagnante. Séparez-les par un sentier large d’au moins soixante centimètres pour faciliter les futures cueillettes. Réalisez un espace entre trente et quarante centimètres sur le rang.
  • Tassez la terre au pied de chaque plant, et ménagez une légère cuvette d’arrosage autour de son collet.
  • Enfin, paillez à la surface afin que les fruits soient isolés du sol. Ainsi, les mauvaises herbes cesseront de proliférer et le sol restera humide.

Conseils pour une plantation en racines nues

La période idéale

La mise en terre des jeunes plants de fraisiers en racines nues s’effectue de la mi-août à la fin septembre quand le sol est encore chaud. Même si vous avez envie de savourer des fraises au printemps, le fraisier n’aura pas le temps de s’enraciner avant l’été. Mieux vaut donc faire acte de patiente. À la fin de l’été, les conditions seront optimales en termes de chaleur.

Le sol le plus adapté

En cas de sol calcaire, amendez-le fortement en tourbe, en broyât de cyprès ou de sapin, ou en aiguilles de pins pour l’acidifier. Effectivement, le fraisier préfère et de loin les sols acides aux terres calcaires.

L’apport d’engrais

Le fraisier est très gourmand. Par conséquent, il convient de réaliser un apport de surface important. Parce que vous allez conserver votre parc à fraises pendant plusieurs années, nourrissez-le en engrais spécial fraisier. Retournez le sol ou griffez-le pour y incorporer le compost. Mélangez bien la terre de fond avec le compost. Tassez légèrement au râteau pour préparer la mise en terre.

Les étapes à respecter

Vous avez la possibilité de recouvrir le sol d’un film plastique noir spécial fraisier, préalablement découpé. Cela vous évite d’avoir à désherber. En revanche, les amendements seront plus délicats à faire.

Repiquez les plants de fraisiers en veillant à ce que les racines soient parfaitement enterrées, et ce, tout en conservant le collet au niveau du sol.

Le collet désigne le point entre les racines et les tiges et feuilles du fraisier.

Faites un trou, placez le plant de manière à ce qu’il soit à la bonne hauteur, rebouchez et formez une cuvette autour du pied pour faciliter l’arrosage. Placez le pied suivant sur la ligne en respectant une distance de trente centimètres par rapport au premier.

L’arrosage

L’arrosage s’effectue régulièrement jusqu’à la fin novembre. Au printemps, paillez le parc et protégez les jeunes fraises à l’aide d’un filet anti-oiseaux même si elles sont encore vertes.

Comment planter des fraisiers sur un film plastique ?

Si vous voulez opérer comme un jardinier professionnel, plantez vos fraisiers sur un paillis plastique afin de profiter de tous les avantages du paillage sans la nécessité de le renouveler.

Sur un sol bien nivelé, déroulez le film de paillage plastique. Tendez-le le mieux possible. À l’emplacement prévu pour chaque fraisier, incisez le plastique en réalisant en croix au couteau puis aux ciseaux. Creusez le trou de plantation à l’aide d’un plantoir à bulbes et plantez le pied de fraisier.

Bon à savoir :
Notez que cette méthode de plantation s’avère particulièrement efficace sur des cultures renouvelées au moins tous les deux ans. Le sol s’épuise et ne peut pas être renouvelé sans retirer le plastique.

Traitement contre la maladie

Pensez aussi à traiter vos fraisiers contre les maladies qui peuvent affecter les plants. Parmi elles, citons l’oïdium et le botrytis – qu’on traite avec un fongicide après la floraison puis quinze jours plus tard –, et les pucerons qu’on traite dès la fin de la première fructification.

Enfin, supprimez les stolons. Il s’agit de longues pousses simples qui s’enracinent au bout du pied principal. Elles développent un jeune plant qui épuise le plant principal.

Vivre Mieux

1332

Aucun commentaire à «Quand planter des fraisiers ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires