Cuve hors sol ou enterrée : laquelle choisir pour récupérer l’eau de pluie ?

Récupérer l’eau de pluie est une pratique de plus en plus répandue. Cette récupération est une opération écologique et économique, car elle permet de disposer d’une réserve d’eau gratuite et renouvelable qui est utilisable pour laver la voiture, arroser le jardin ou alimenter les toilettes. Pour récupérer les eaux, les particuliers ont le choix entre divers types d’installations. Parmi celles-ci, la cuve qui peut être enterrée ou hors sol. Les deux présentent des avantages et des inconvénients et chacune est adaptée à certains usages. Nous vous disons dans cet article tout ce que vous devez savoir à ce sujet et comment faire votre choix.

cuve récupération eaux de pluie
© istock

La cuve hors sol

La cuve hors sol ou cuve extérieure est un équipement plus simple et plus abordable que la cuve enterrée. Elle permet de recueillir l’eau de pluie à partir du toit pour l’utiliser pour l’arrosage et le lavage des surfaces ou de la voiture.

La cuve hors sol fait partie d’un système comprenant plusieurs équipements qui servent à recueillir l’eau de pluie, l’acheminer et la stocker.

Ainsi, les gouttières situées en bordure de la toiture récupèrent l’eau de pluie qui s’écoule sur le toit. Elles doivent être dotées de filtres qui empêchent les feuilles mortes des arbres et les autres débris de pénétrer dans le circuit de l’eau. Il s’agit le plus souvent de grillages protège gouttières ou de filtres appelés crapaudines. Les deux types de systèmes de filtration peuvent être combinés.

Les gouttières sont connectées à ce qui est appelée la descente, des canalisations qui relient le toit et les gouttières au système de récupération d’eau et à la cuve.

L’eau arrive alors à la cuve où elle est stockée. La cuve est généralement posée à la verticale pour offrir un débit suffisant sans pompe, et ce, grâce à la gravité. La cuve est dotée d’un trop-plein qui permet d’évacuer l’eau excédentaire lorsque la cuve est remplie.

La cuve hors sol ou extérieure doit être posée sur un sol plat et solide pour qu’elle soit stable et ne se renverse pas. Il peut alors être nécessaire de préparer une dalle de béton avant d’installer une telle cuve. Elle peut aussi être adossée, voire fixée à un mur ou à un pilier pour encore plus de stabilité.

Avantages et inconvénients de la cuve extérieure

La cuve extérieure comporte quelques avantages dont son coût. C’est le système de récupération d’eau le plus abordable. C’est aussi celui dont l’installation ne nécessite pas de travaux importants. C’est un système d’une grande simplicité, mais qui est largement suffisant pour la plupart des particuliers qui souhaitent simplement arroser leurs plantes, laver leurs allées ou leur voiture avec l’eau de pluie et ainsi faire des économies.

La cuve hors sol a toutefois l’inconvénient d’altérer l’aspect de la maison, car elle occupe un emplacement qui la rend visible, surtout s’il s’agit d’une grande cuve ayant un volume de plus de 400 litres.

Sachez en outre que l’eau collectée dans une cuve extérieure ne peut pas être utilisée pour les besoins intérieurs comme l’alimentation des toilettes.

La cuve enterrée

La cuve enterrée est une installation plus complexe et plus coûteuse, mais qui permet de recueillir de plus grandes quantités d’eau de pluie, de les stocker de façon plus durable et de l’utiliser dans des usages plus nombreux que ceux permis par la cuve hors sol. Elle permet d’avoir un réseau d’eau domestique secondaire bien plus pratique au quotidien.

L’installation d’une telle cuve est toutefois plus complexe. Il faut, en effet, réaliser un plan pour l’installation et les canalisations, creuser la fosse dans laquelle la cuve sera enterrée, réaliser une tranchée en pente reliant la descente de gouttière au sommet de la cuve et installer une pompe intégrée qui acheminera l’eau de la cuve pour alimenter le réseau d’eau domestique secondaire.

Le système comporte aussi un système de trop-plein qui évacue les eaux excédentaires, ainsi que d’un système de filtrage qui garantit que l’eau peut être utilisée en intérieur, même si elle n’est pas potable.

Avantages et inconvénients de la cuve enterrée

La cuve enterrée comporte de nombreux avantages. Elle permet d’avoir un véritable réseau de distribution d’eau qui fonctionne comme le réseau d’eau potable. Ce réseau achemine l’eau vers des robinets distincts de ceux de l’eau potable et qui sont installés dans la salle de bain, le jardin, le garage ou dans d’autres emplacements où les occupants de la maison ont besoin d’eau non potable pour les tâches ménagères.

La cuve enterrée a, en outre, l’avantage d’être invisible, elle n’altère donc pas l’aspect esthétique de la maison et ne rogne pas la superficie d’une terrasse ou d’un jardin. Elle a aussi une grande capacité, puisqu’une cuve enterrée peut avoir un volume de 10 000 litres, voire plus.

En permettant l’utilisation de l’eau en intérieur, pour le lavage et les toilettes, la cuve enterrée contribue à réduire la consommation d’eau potable des occupants de la maison, ce qui représente une économie sur le budget de la famille, mais aussi un geste écologique qui préserve les ressources naturelles.

La cuve enterrée comporte toutefois quelques inconvénients. Elle doit être dotée d’une pompe qui achemine l’eau vers le réseau secondaire. Cette pompe nécessite un entretien régulier et doit être alimentée en électricité, ce qui représente un coût supplémentaire. L’installation de la cuve elle-même est déjà bien plus coûteuse que l’installation d’une cuve hors-sol et elle nécessite de lourds travaux de terrassement et de plomberie.

La cuve enterrée pour un usage intérieur est, en outre, soumise à une réglementation stricte qui impose l’installation d’équipements particuliers comme un système d’aération, un système anti-retour et un indicateur de niveau. La réglementation impose aussi que les arrivées d’eau de pluie et celles de l’eau courante et potable soient distinctes, qu'elles ne doivent jamais communiquer pour ne pas mêler l’eau potable à l’eau de pluie.

Si une cuve intérieure ne remplit pas toutes ces conditions, l’eau qu’elle collecte et stocke ne peut être utilisée en intérieur.

Vivre Mieux

1258

Aucun commentaire à «Cuve hors sol ou enterrée : laquelle choisir pour récupérer l’eau de pluie ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires