Scellement chimique : tout ce qu’il faut savoir

Le scellement chimique est en fait un système d’accroche permettant de placer des charges lourdes dans des murs pleins ou creux comme la brique, la pierre, le béton… Il est bien utile dans le cadre des objets très lourds. Voici tout ce qu’il faut savoir sur ce système !

Pistolet Pour Scellement Chimique
© bricodepot.fr

Qu’est-ce qu’un scellement chimique ?

Le scellement chimique est en fait un procédé qui consiste à remplir le trou que vous avez percé par une résine pour réaliser une fixation dans un support. Il est impératif en revanche de faire attention à la composition du support pour qu’il soit rugueux pour qu’il y ait une bonne adhérence et pour assurer une résistance optimale de la fixation.

La résine est une résine hybride bicomposante qui est présentée sous la forme d’une cartouche. Dans celle-ci se trouvent la résine et le durcisseur qui sont stockés dans deux compartiments différents. Ils sont mélangés et activés au moment de l‘extrusion dans le bec mélangeur. Le scellement chimique remplace dans ce cas la cheville de fixation.

À quoi ça sert ?

Le scellement chimique est une alternative au système de fixation classique, basé sur l’utilisation d’une cheville. Il sert à fixer des objets lourds et volumineux dans les murs. C’est le cas quand les chevilles et les vis classiques ne sont pas suffisantes.

Dans quels cas l’utiliser ?

C’est une solution très polyvalente qui permet de fixer des objets volumineux et lourds sur un mur plein ou vide comme la brique, la pierre naturelle et le béton poreux. C’est la meilleure solution pour donner à la cheville une grande puissance de fixation pour les objets très lourds.

Il permet de fixer des gonds de portail, un store, le support d’un climatiseur au mur… Elle permet d’éviter la contrainte de compression dans le support. Elle est adaptée à différents poids et à toutes les surfaces. Elle assure une fixation très solide et qui résiste au cours des années.

Les avantages

  • Le scellement chimique s’adapte à tous les types de support et peut être utilisé aussi bien sur un matériau plein que creux. Et cela est dû au fait qu’il n’exerce aucune contrainte sur le support contrairement aux méthodes avec une cheville classique. Pour cette raison, il convient à tous les types de cloisons.
  • Il est très résistant, performant et puissant et beaucoup plus fiable que la fixation classique puisque le poids des objets que vous fixez peut aller jusqu’à 700 kilos. Dans les usines par exemple, il offre la possibilité de fixer directement certaines machines au mur de construction. À la maison, il peut aussi bien fixer une balustrade qu’un lustre très lourd. Et vous êtes certain que celui-ci ne bougera pas.
  • Il offre également une fixation finalement plus facile, le procédé étant en fait très simple à mettre en œuvre. Il demande un peu de matériel, mais celui-ci est fourni avec la résine.
  • De plus, ce produit est très accessible puisque son prix est peu élevé par rapport à la puissance et à la fiabilité qu’il présente. Une cartouche vaut entre 15 et 20 euros, pour un contenu de 300 ml.

Les inconvénients

  • Le seul petit bémol c’est que ce produit se décline en cartouches, ce qui convient bien quand vous avez quelques trous à faire. Dans le cas contraire, vous devrez jeter le reste du produit que vous n’avez pas utilisé. Vous devez alors l’emmener dans les bacs dédiés à la déchetterie. La perte de produit est un inconvénient majeur.
  • Autre petit inconvénient : le produit est assez liquide, il peut couler facilement et de plus, il est sensible aux variations de température.
Bon à savoir :
Pour pallier le gâchis que vous faites avec les cartouches, misez plutôt sur la forme en dose unitaire. Elle est plus difficile à dénicher, car elle est moins présente sur le marché.

Comment utiliser un scellement chimique ?

Il faut procéder à différentes étapes pour mener à bien la fixation.

  • Vous commencez déjà par percer votre trou. Le mieux est de veiller à pouvoir remplir chaque trou très rapidement afin que le scellement chimique puisse être injecté avant d’avoir le temps de durcir, ce qui arrive assez vite. Enchainez les remplissages et pour ça, percez le nombre de trous nécessaires avant.
  • Nettoyez avec soin les zones que vous devez remplir, la poussière ne doit pas être un frein à la prise de la résine et à l’adhérence du scellement. Les goupillons pour biberon ou la soufflette manuelle permettent un nettoyage rapide et efficace. Si le matériau est creux, il est alors temps de poser le tamis. Si le matériau est plein, c’est une étape qui n’est pas utile.
  • Injectez le scellement chimique en partant du fond afin qu’il y en ait partout. Insérez rapidement la tige filetée dans l’axe avec soin. Faites vite, car le temps de séchage est court. Soyez précis, une fois que le scellement a durci, plus aucune manipulation n’est possible, vous ne pouvez pas bouger la tige ni l’insérer.
  • Ce n‘est pas une opération compliquée, mais il faut agir avec soin et s’organiser parfaitement dans la préparation des différentes étapes. Vous devez être réactif au moment d’insérer la tige surtout. Il existe des kits de scellement prêt à l’emploi qui facilite largement ce travail.

Quel est le temps de séchage ?

Le temps de séchage ou de durcissement doit être respecté parfaitement. Pour connaitre ce temps où vous devez attendre, regardez les instructions du fabricant qui figurent sur la cartouche. Il faut savoir que la durée peut cependant varier selon certains critères comme la température de la pièce, le degré d’humidité, mais également la marque et la nature de la résine et du durcisseur. Pour certaines résines, vous avez 5 minutes pour mettre la tige filetée et ensuite il faut attendre une heure pour le séchage complet, si la température de la pièce où vous travaillez est comprise entre 15 et 25 °C. Si la température est plus basse, le temps de séchage augmente.

À savoir :
La résistance de ce produit augmente encore durant 5 jours après la pose s’il s’agit d’une résine époxy.
Vivre Mieux

1258

Aucun commentaire à «Scellement chimique : tout ce qu’il faut savoir»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires