Qu’est-ce qu’une SCPI ?

L’immobilier est un secteur dynamique et porteur de croissance et c’est un des placements les plus rentables et les plus fiables sur le long terme. Pour investir dans la pierre de façon traditionnelle, c’est-à-dire acheter directement un bien pour le mettre en location, nécessite de disposer de capitaux importants. Il existe une alternative plus accessible et plus simple pour bénéficier de la rentabilité de l’immobilier, c’est la SCPI ou société civile de placement immobilier.

concept de placement immobilier
© istock

SCPI : la définition

La SCPI, aussi appelée “pierre papier” est un placement immobilier qui ne nécessite pas d’acheter directement un bien. C’est une société qui collecte des fonds auprès des investisseurs qui peuvent être des particuliers, des entreprises ou des associations.

Les fonds collectés sont utilisés pour acquérir des biens qui sont mis en location, on parle alors de SCPI locative ou qui sont mis à la vente ultérieurement pour réaliser une plus-value, on parle alors de SCPI de plus-value. Il existe un troisième type de SCPI, la SCPI fiscale qui vise à faire bénéficier ses investisseurs d’avantages fiscaux.

Chaque investisseur qui achète des parts de SCPI est appelé associé et il reçoit en contrepartie sa part des bénéfices de façon mensuelle, annuelle ou trimestrielle.

Les investisseurs dans des SCPI n’ont aucune tâche administrative à effectuer et aucune décision à prendre. Ce sont les gestionnaires de la SCPI qui se chargent des différentes tâches comme rénover ou entretenir les immeubles, gérer la relation avec les locataires ou mettre en vente le bien.

En contrepartie, les gestionnaires prélèvent sur les bénéfices réalisés une partie qui sert à rémunérer les salariés et à couvrir les frais de fonctionnement.

Bon à savoir :
Lorsqu’un nouvel associé vient d’acheter des parts dans une SCPI, il ne commence à toucher des dividendes qu’au bout d’une période appelé délai de jouissance. La durée de celui-ci peut varier de quatre à six mois selon les SCPI et il correspond au temps dont la SCPI a besoin pour investir l’argent collecté.

Les types de SCPI

En fonction de son objectif, la SCPI peut être de trois types :

  • la SCPI de rendement ou locative,
  • la SCPI fiscale,
  • la SCPI de plus-value.

La SCPI de rendement

La SCPI de rendement est une société de gestion immobilière qui propose un produit de placement aux investisseurs. Ces derniers achètent des parts du patrimoine immobilier de la société qui est mis en location. En contrepartie, ils perçoivent leur part du revenu locatif de façon régulière. Tout investisseur dans une SCPI de rendement ou locative peut choisir le démembrement de propriété ou la pleine propriété de ses parts.

Les SCPI de rendement ont généralement un patrimoine constitué d’immobilier professionnel, notamment de bureaux, d’entrepôts et de bâtiments basse consommation dont la demande est croissante. Mais elles peuvent aussi investir dans des logements locatifs ou des locaux commerciaux.

La SCPI de plus-value

La SCPI de plus-value, aussi appelée SCPI de capitalisation ou de valorisation, est une société de gestion immobilière qui achète des biens immobiliers qui sont caractérisés par leur fort potentiel de revalorisation. Ce potentiel peut être justifié par l’augmentation de la valeur du bien après sa réfection ou par le futur développement économique et démographique de la zone où il est situé. Les SCPI de plus-value ne redistribuent pas de revenus locatifs. Les associés reçoivent leur part de la plus-value lorsque les biens immobiliers sont vendus.

La SCPI fiscale

La SCPI fiscale, aussi appelée SCPI de fiscalité, vise, quant à elle, à permettre à ses associés de profiter d’une fiscalité intéressante pour leurs placements. Elles réalisent, pour ce faire, des types de placements immobiliers qui bénéficient d’avantages fiscaux découlant de certaines lois. C’est la loi permettant la défiscalisation des revenus de la SCPI fiscale qui lui donne son nom. Ainsi, il existe des SCPI Pinel, des SCPI Denormandie, des SCPI Malraux ou encore, des SCPI de déficit foncier.

La SCPI de défiscalisation est caractérisée par le fait que ses associés touchent des revenus moindres par rapport à la SCPI de rendement ou à la SCPI de plus-value, mais ils bénéficient d’avantages fiscaux intéressants qui font que l’investissement est rentable à terme.

Dans une SCPI fiscale, les fonds investis peuvent être bloqués sur des périodes plus longues qu’avec une SCPI de plus-value ou une SCPI de rendement et la revente des parts peut être plus longue et plus compliquée qu’avec ces dernières.

Vivre Mieux

1270

Aucun commentaire à «Qu’est-ce qu’une SCPI ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires