À quoi sert le TAC d’une piscine et comment le mesurer ?

Si vous avez une piscine, vous savez qu’il est nécessaire de faire attention à la qualité de l’eau. Le TAC fait partie de ces mesures essentielles. Il permet en fait de conserver un pH de l’eau toujours équilibré. Voici quelques précisions à propos de ce paramètre et pour savoir comment le mesurer.

Belle Piscine à L'eau Bleue
© istock

Le TAC : définition

Le TAC est un acronyme qui signifie en fait Titre Alcalimétrique Complet. Ce paramètre est directement lié à la quantité de sels minéraux présents dans l’eau de votre piscine et particulièrement les hydrogénocarbonates et les bicarbonates. Ils permettent de maintenir l’alcalinité de l’eau.

Ces minéraux ont une action sur l’eau, puisque ce sont eux qui neutralisent les acides et les bases de l’eau contenue par la piscine. C’est ce que l’on appelle l’effet tampon et c’est ce qui permet de limiter les variations du pH de l’eau. Il faut mesurer et rééquilibrer le pH et le TAC simultanément, car ils ont une interaction l’un sur l’autre.

Il est nécessaire de le mesurer régulièrement, car il permet de déterminer la capacité de l’eau à dissoudre une certaine quantité de base ou d’acide, sans que le pH varie forcément.

C’est un élément qui est déterminant pour la stabilité de l’eau et qui permet de diminuer fortement les fluctuations du pH. Il est recommandé de le contrôler avant de mesurer le pH. Une eau qui contient un niveau équilibré de TAC a un pH qui reste relativement constant.

Comment devez-vous faire pour mesurer le TAC ?

Pour réaliser cette mesure, il existe des bandelettes d’analyse de l’eau. Ces petits accessoires offrent la possibilité de contrôler le pH, le brome, le TAC, le chlore et l’oxygène actif.

L’unité de mesure du TAC est le °f, appelé degré français. En fait 1°f est égal à 10 ppm ou 10 mg/l.

Une fois la mesure prise, il faut connaitre les valeurs qui sont recommandées pour obtenir une eau saine et parfaitement équilibrée. La valeur doit être comprise entre 80ppm, 8°f ou 80 mg/l et 120 ppm, 12°f ou 120 mg/l.

Si ce dernier est :

Trop bas : le pH est instable et il va forcément varier dès que la piscine est fréquentée, en cas de pluie ou durant les traitements, entre autres.

Trop haut : si votre TAC est plus élevé que la fourchette indiquée, le pH sera également trop élevé et il sera trop stable. Du fait du TAC trop élevé, vous avez alors beaucoup plus de difficulté à faire baisser le pH. Cela s’explique puisque le TAC limite les variations du pH.

À savoir :
Il existe également d’autres implications à la suite d’un TAC trop élevé, c’est le cas du tartre qui se forme sur la ligne d’eau ou de l’eau qui devient trouble.

Comment corriger le TAC ?

Si votre TAC est trop haut ou trop bas, il faut ramener ces mesures à un niveau compris dans la fourchette pour avoir une eau de qualité.

Si le TAC est inférieur à 100 ppm, 10 °f ou 100 mg/l

L’eau est alors dite agressive et de ce fait, elle n’a plus la capacité d’absorber d’acide. Il faut alors employer un TAC+ pour Alcaplus qui permet de le faire remonter, il faut compter alors 180 grammes d’Alcaplus pour 10 m3 d’eau.

Le TAC + s’ajoute peu à peu, sans jamais dépasser 500 grammes de TAC + pour 10 m3 d’eau en une seule fois. Si nécessaire, faites le traitement sur quelques jours en mesurant régulièrement le TAC.

Important :
N’oubliez pas que quand votre TAC augmente, le pH augmente également.

Si le TAC est supérieur à 300 ppm , 30°F ou 300 mg/l

Dans ce cas, c’est la base que l’eau ne peut plus absorber et elle est alors très calcaire. Il faut alors brasser l’eau afin de libérer le gaz carbonique.

À savoir :
Tous les remous dus aux baigneurs, à une chute d’eau… permettent au TAC de baisser.

Il n’existe pas de produit spécialement conçu pour abaisser le TAC, en revanche, vous pouvez utiliser le Ph Minus sans excéder la dose de 100 grammes de Ph Minus par 10 m3.

La température de l’eau joue également un rôle, plus elle est élevée et plus le dégazage de l’eau est conséquent. Il double pratiquement quand l’eau passe de 20 °C à 40 °C.

À noter :
La plupart du temps, quand vous contrôlez votre TAC, il est trop faible et rarement trop haut.
Vivre Mieux

1258

Aucun commentaire à «À quoi sert le TAC d’une piscine et comment le mesurer ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires