Tout savoir sur la plantation et l’entretien du Yucca d’extérieur

Le yucca est une plante qui puise ses origines dans les zones désertiques et qui est parfaitement adaptée à la culture extérieure. Elle aime la chaleur et le soleil, mais certaines espèces peuvent supporter le froid. Les yuccas sont faciles à cultiver, car ils demandent peu de soin et leur entretien est relativement simple.

Yucca Extérieur
© istock

Le yucca : ses caractéristiques et son histoire

Le yucca cultivé à l’extérieur reste d’un entretien tout aussi simple que celui que vous avez en intérieur. Même si c’est une plante qui provient des régions désertiques de l’Amérique, elle peut s’adapter à toutes les conditions climatiques et même au froid hivernal si vous choisissez l’espèce adaptée.

Si vous voulez planter une espèce qui sera parfaitement adaptée au froid, voici deux variétés qui sont particulièrement résistantes :

  • Le yucca rostrata : il est également appelé yucca à bec du fait de la forme de ses fruits qui évoque un bec d’oiseau. Il résiste aux températures basses, jusqu’à –12 °C, et vous pouvez avoir une plante de 5 mètres de hauteur, de quoi donner de la hauteur à votre jardin.
  • Le yucca filamentosa : il est le plus souvent appelé yucca filamenteux et il supporte des températures plus basses que le premier puisque ces dernières peuvent aller jusqu’à -25 °C. Il doit son nom à ses feuilles qui sont filamenteuses en bordure.

Le yucca est une plante qui appartient à la famille des Agavacées ou Asparagacées selon les classifications. Il présente des feuilles en forme de glaive ou de dague qui s’élèvent vers le ciel comme le yucca filamentosa ou le yucca gloriosa. C’est un végétal idéal pour donner de la hauteur au jardin, pour le structurer et lui apporter du volume, mais également pour une rocaille moderne et dans l’air du temps.

Les origines du yucca se trouvent dans les régions désertiques d’Amérique et cette plante a été découverte par les Européens quand ils ont exploré le Nouveau Monde. Les feuilles de yucca à cette époque permettaient aux autochtones de fabriquer des cordes. Les racines qui contiennent des produits toxiques étaient utilisées parfois pour fabriquer des remèdes pour combattre différentes maladies. Cette plante étant concentrée en saponine, elle servait également à réaliser des shampoings.

Quand il se trouve dans son milieu naturel, le yucca produit des fleurs et des fruits qui pour la plupart sont comestibles. Les hampes avant de fleurir peuvent être dégustées comme les asperges qui font d’ailleurs également partie de la famille des Asparagacées.

Si vous vivez dans une région au climat plutôt chaud, votre yucca se couvrira de très belles petites fleurs, dont la forme évoque celle des tulipes qui seraient penchées vers le bas. Si au contraire, votre région affiche des températures très basses durant l’hiver, il est préférable de placer vos yuccas dans de grands bacs que vous rentrez dans la véranda ou la serre durant l’hiver.

Il existe environ 50 espèces de yuccas qui présentent soit des troncs multiples soit des troncs simples. Qu’ils soient très hauts ou plus petits, ils sont spectaculaires dans un jardin, une terrasse ou la rocaille.

Le yucca, dans le langage des fleurs, signifie le goût pour les voyages lointains et la grandeur.

La plantation du yucca

Le yucca, contrairement aux idées reçues, n’est pas forcément une plante qui ne se cultive qu’à l’intérieur. Il sait s’adapter à des températures très froides puisque certaines espèces, parmi les plus rustiques, peuvent résister à 25 °C. C’est le cas notamment du yucca filamentosa et du yucca gloriosa.

Il est malgré tout recommandé de planter des yuccas dans les régions peu humides et où les gelées ne durent pas trop longtemps. Il se trouve en effet que les yuccas n’aiment pas l’humidité surtout si vous avez décidé de les planter en pleine terre. Et sachez qu’humidité et froid ne font pas bon ménage pour le yucca. Il est recommandé dans tous les cas de placer vos yuccas dans des endroits abrités si votre jardin se trouve en limite de rusticité, le mieux est de les mettre contre un mur exposé plein sud.

Il tolère parfaitement les embruns et le vent et peut parfaitement être cultivé en bord de mer. Il apprécie de manière générale les expositions ensoleillées et pas humides, car cette plante présente une résistance importante à la sécheresse.

Le yucca n’est pas très difficile et sait s’adapter à toutes les natures de sol s’ils ne sont pas détrempés. Il préfère en effet les sols arides. Les sols sableux, rocailleux, pauvres et secs sont ses préférés.

Il aime les terres parfaitement drainées. Si vous avez un sol trop lourd et qui retient l’humidité, vous plantez votre yucca de préférence sur une butte ou un talus rocailleux en hauteur. Il faut choisir avec soin son emplacement, car son allure majestueuse et architecturale attire l’œil.

De plus, comme il est très vigoureux et coriace, si vous faites le mauvais choix, vous risquez de ne pas pouvoir ensuite vous en débarrasser. Faites attention également aux feuilles qui étant donné qu’elles sont très pointues, peuvent devenir blessantes.

Il est préférable de lui réserver une place suffisante et d’éviter les lieux de passage. Il faut savoir que certaines espèces peuvent atteindre 3 mètres de hauteur, ce qui entre en ligne de compte pour son installation. Les moins imposants peuvent être placés au bord d’une plate-bande.

Il apporte une certaine ampleur et de la verticalité à votre jardin.

Le yucca : quel entretien ?

Le yucca peut être planté en pleine terre ou en pot pour orner la partie terrasse par exemple. Dans tous les cas, il faut respecter certains conseils pour qu’il reste beau plus longtemps :

L’arrosage

Pour les yuccas en pleine terre : le yucca se contente facilement de la rosée et des petites averses. Cependant, si le temps est sec depuis longtemps, vous devez l’arroser. Si vous le plantez dans un endroit où vous devez arroser d’autres plantes, cela lui suffira largement.

Si vous avez mis votre yucca en pot, vous l’arroserez régulièrement surtout s’il est exposé à la chaleur et au soleil. Une motte de terre qui manque d’eau va se dessécher et la plante dépérit. Il faut alors l’arroser une fois par semaine. Les jeunes yuccas que vous placez sur votre terrasse doivent être rentrés durant l’hiver. En contrepartie, si ces derniers grandissent et sont bien installés et que les hivers sont doux, ils peuvent rester en place.

La protection du yucca durant l’hiver

Les yuccas en pleine terre

Les jeunes yuccas sont les seuls que vous devez protéger durant la saison hivernale. Et surtout quand ils sont cultivés en pleine terre. Les yuccas les plus âgés sont plus résistants et supportent mieux les températures basses si l’hiver n’est pas trop froid. Si ce n’est pas le cas, il faut les rentrer durant l’hiver. Pour protéger naturellement votre yucca, laissez les feuilles sèches qui sont tombées ou qui entourent le tronc. Vous pouvez également les recouvrir d’un voile d’hivernage.

Les yuccas en pot

Ils seront rentrés à la fin de l’automne dans une serre de culture ou une véranda.

Yucca En Pot
© istock

La multiplication du yucca

Le yucca est facile à multiplier en raison des feuilles qui poussent directement sur les rosettes et le tronc durant l’hiver. Au printemps, vous pouvez soit :

  • Couper une rosette à ras du tronc et la replanter, en pot ou en pleine terre.
  • Couper le tronc en plusieurs tronçons et les replanter.
  • Ou séparer les rejets qui poussent dans le bas pour obtenir des sujets individuels.

Les maladies du yucca

Le yucca est une plante qui résiste parfaitement bien aux maladies. Elles ne sont jamais envahies par des parasites et le plus souvent, les seuls problèmes que vous rencontrez sont liés à l’excès d’humidité qu’elle ne supporte pas. Si vous constatez que les feuilles de votre yucca jaunissent, c’est en général dû à un arrosage excessif. Il faut alors regarder s’il n’y a pas d’eau résiduelle sous le pot ou le bac. Les racines risquent alors de pourrir.

Cela peut être également dû à une motte de terre trop sèche qui se rétracte. Dans ce cas, vous devez plonger le pot dans de l’eau durant quelques minutes et de laisser s’égoutter. Ensuite, vous arrosez votre plante une fois par semaine.

Quand vous installez votre plante dans un bac ou un pot, n’oubliez pas de mettre une couche de graviers au fond.

La taille du yucca

Vous ne taillez pas le yucca, il n’en a pas besoin, que celui-ci soit cultivé en pot ou en pleine terre. La seule intervention que vous pouvez faire réside dans le fait d’ôter les fleurs quand ces dernières sont fanées. Et si jamais les feuilles deviennent brunes et se dessèchent, pas d’inquiétude. Les grands yuccas, plantés en extérieur, fleurissent généralement entre juin et septembre. Une fois que les tiges commencent à défleurir, coupez-les, cela évite à la plante de fatiguer.

Vivre Mieux

1283

Aucun commentaire à «Tout savoir sur la plantation et l’entretien du Yucca d’extérieur»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires