Comment réaliser une bouture de myrtillier ?

Les myrtilles sont des fruits exquis qui vont vous ravir par leur goût acidulé et leur incroyable couleur bleue. Si vous avez envie de bouturer un myrtillier, nous allons vous indiquer la technique la plus fiable.

Myrtillier
© istock

La préparation du matériel requis

Pour le bouturage du myrtillier, munissez-vous impérativement d’un sécateur aiguisé et préalablement désinfecté à l’alcool.

N’oubliez pas une plaque alvéolée d’une profondeur minimale de 20 cm. Préparez de la terre de bruyère, du sable, une mini-serre et un pulvérisateur. Sans négliger le bâton et si possible un activateur de bouturage bio.

À quel moment est-il idéal pour commencer le bouturage du myrtillier ?

Tout dépend de la période dans laquelle vous êtes. Si la bouture s’effectue sur du bois lignifié, autrement dit de l’année précédente, il est préconisé de réaliser le bouturage au mois d’octobre ou de novembre. Si par contre, c’est une bouture herbacée, autrement dit de l’année actuelle, alors pratiquez le bouturage au mois de juin.

Les étapes nécessaires pour le bouturage d’un myrtillier sur bois ligneux

  1. Commencez par la préparation de votre contenant en mêlant un tiers de sable de rivière avec deux tiers de terre de bruyère.
  2. Tassez légèrement en humidifiant avec votre pulvérisateur.
  3. Munissez-vous d’un rameau de l’année précédente de la taille d’un stylo (le crayon vous sera d’une grande utilité pour creuser les trous).
  4. Effectuez une coupe nette avec votre sécateur pour une longueur d’environ 25 cm en biais.
  5. Débarrassez-vous des feuilles basales pour ne conserver que trois feuilles saines en haut de votre rameau.
  6. Munissez-vous de l’activateur de bouturage pour tremper les tiges. Une opération non obligatoire, mais recommandée pour favoriser la croissance.
  7. Vous n’avez plus qu’à planter les boutures en respectant un espacement d’une dizaine de centimètres.
Important :
La plantation s’effectue droite avec au minimum deux bourgeons en dehors de la terre.

Avec vos doigts, vous tassez légèrement et vous arrosez l’ensemble avec de l’eau de pluie, riche en nutriments.

Bouture De Myrtillier Préparation
© istock

Comment pratiquer le bouturage herbacé du myrtillier ?

Tout commence par la préparation d’un substrat similaire en étant attentif à l’humidification. La coupe au sécateur reste identique, tout comme l’élimination des feuilles à la base.

Puis vous plantez les boutures dans les trous que vous avez réalisés grâce à votre crayon. Vous tassez l’ensemble avec vos doigts et vous terminez par une pulvérisation globale avec de l’eau de pluie.

Le travail de bouturage du myrtillier est-il achevé ?

Vous avez posé les bases, mais il reste encore une dernière étape. Concernant la bouture sur bois lignifié, utilisez une mini-serre pour recouvrir l’ensemble. C’est une pratique à l’étouffée pour favoriser le développement de la bouture.

Ensuite, vous conservez le tout dans une pièce ensoleillée et chaude. Vigilance sur l’aération constante pour éviter que le taux d’humidité ne soit trop important. Normalement, les boutures seront suffisamment fortes au prochain printemps, ce qui vous permettra de les mettre en pépinière.

Concernant les boutures herbacées, vous les positionnez dans un châssis à l’ombre. L’humidification régulière est un impératif et normalement, les premières racines apparaîtront après un mois. Profitez-en pour les placer dans une pépinière en utilisant des pots individuels. Attendez le mois d’octobre ou de novembre pour les planter définitivement en terre.

Vivre Mieux

1283

Aucun commentaire à «Comment réaliser une bouture de myrtillier ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires